logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 2h25 sur TF1

– Ce timing était parfait. J'étais un peu trop rapide sur la découpe. Mais c'est bien. Vaut mieux ça que le contraire. Bonne dégustation.
– Merci.
– Pour rendre l'expérience plus unique encore...
– Maestro.
– Avec Sergueï, son pianiste, ils se sont lancé un défi.
– Pour la soirée jazz, Mais une répétition...
– Double répétition.
– Faire résonner l'ambiance festive du Paris d'antan au cours d'une grande soirée jazz.
– Sergueï, on va faire le feu d'artifice. Musique jazz au piano
– Loin de l'ambiance festive du restaurant, d'autres petites mains s'activent en coulisse pour répondre aux désirs des clients.
– Le room service, Sofia. Bonsoir. Sofia commence une longue nuit de travail.
– En 412, le minibar ne marche pas.
– Oui. Le technicien a appelé, il y a pas de problème technique. Le minibar est bien branché et sur la bonne prise. Mais il fonctionne pas. Dressez ça. Elodie, tu peux me ressortir la facture de la 322 ?
– Arrivée comme stagiaire il y a 3 ans, elle supervise les équipes du room service.
– C'est bon. Allez, on y va, Darmeche. On dort pas pour satisfaire nos clients. Ils ont pas sonné, c'est pas fini. Elle est pas complète, il manque la pomme de terre écrasée. Comme ils payent un certain prix, on se doit d'être à la hauteur de ce qu'ils attendent et au-delà. On doit faire en sorte d'aller au-delà de leurs attentes. Et c'est du travail. Onyva?
– Oui.
– Ray est maître d'hôtel. Il a suivi l'ascension fulgurante de Sofia.
– Room service, bonsoir.
– J'en mets partout. Je suis pas aussi artiste que toi. C'est toi, l'artiste de l'équipe. J'ai appris de toi.
– Ce soir, elle dresse sa dernière table.
– Il t'en reste ?
– Un peu.
– C'est pour compléter ton... Tu me laisses sur ma faim.
– A 28 ans, Sofia va à nouveau prendre du galon et quitter le room service.
– Hé ben, voilà. C'est ma dernière touche.
– Franchement, de la voir partir, quitter mon service, voilà, c'est... un pincement au coeur.
– Quand on travaille de nuit, on est moins. Les liens se créent forcément différemment Pour moi aussi, c'est un pincement au coeur de les quitter.
– On a envie de pleurer.