logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 2h25 sur TF1

– D'accord.
– C'était que des vêtements. C'est une petite veste en fourrure et un pull. Elle a peut-être fait trop d'achats et tout ne tenait pas dans la valise. C'est de pouvoir revenir chez soi et retrouver ses affaires comme elles étaient.
– Là, il y a...
– Des sous-vêtements de monsieur.
– Le couple dépense plusieurs milliers d'euros pour profiter de l'une des plus jolies suites de l'hôtel, 130m2, au coeur de Paris.
– Je vais bouger la multiprise, en dessous.
– Pour leur assurer une prestation digne d'un palace, Louise se plie en 4. J'essaye de cacher les fils. C'est mieux si les fils sont un peu cachés en dessous. Parfait.
– Merci, Aurore. Bonne soirée.
– A demain.
– Un ballet qui se répète chaque nuit pour garantir aux clients une expérience unique.
– C'est la plus jolie vue. C'est la tour Eiffel, la vue que tout le monde recherche en venant à Paris. C'est magique à tout moment.
– C'est l'un des palaces parisiens les plus emblématiques. Une adresse mythique de l'avenue Montaigne, le Plaza Athénée. Du coucher du soleil aux 1res lueurs du jour, les équipes s'activent en coulisse...
– Mettez le verre de vin blanc au frais.
– Pour faire rayonner ce symbole de l'excellence à la française. Mais pas facile d'intégrer les rangs de cette maison.
– Tu vas le faire au pinceau. Vas-y.
– Théo, jeune apprenti boulanger, va devoir faire ses preuves dans cet environnement exigeant.
– Faut que ce soit un peu plus fin.
– Où est mon pianiste ?
– 45 ans de maison et une passion toujours intacte.
– " Formidable".
– Werner Kuchler est devenu une institution des nuits du palace. Le directeur de la très chic brasserie de l'hôtel assure lui-même le spectacle.
– Mais il devra travailler pour livrer une prestation parfaite.
– Ça fait 3 ans que je suis sur une chanson. Mais un jour, il faut qu'elle sorte.
– Dans son atelier, Guillaume, lui, sublime le décor avant le réveil des clients.
– Je fais ressortir un peu l'eucalyptus. Et on disparaît.
– Le chef fleuriste s'apprête à vivre l'une des semaines les plus intenses de l'année,
– Il sera le plus beau. Je le sais.