logo Le moteur de recherche de la télé

Journal


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 20h00 sur TF1

capture
–  Quelquefois. Il y a parfois de
– De l'agressivité
– De l'agressivité entre, l'agressivité. côté, des habitants dérangés, excédés, et de l'autre, 1,5 million de touristes qui affluent chaque année. Pourtant, le tourisme est essentiel pour la ville et ses commerçants.
– On a beaucoup de touristes l'été. Ils sont très sympas.
– Vous pourriez vivre sans le tourisme?
– Non, je ne pense pas.
– Même en basse saison, ce restaurant fait le plein.
– Si vous étiez ouverts pendant les vacances, il y a eu énormément de monde.
capture
– C'est ce qu'on disait. Maintenant, c'est toute l'année.
– C'est une chance.
– On est là pour le tourisme. On sait qu'on travaille à Etretat pour travailler avec du touriste.
– Un tourisme vital pour l'économie, mais à quel prix? L'été, circuler en voiture à Etretat est un calvaire. Des tonnes de galets disparaissent, emportés par les touristes. Les sentiers des falaises se dégradent, victimes du piétinement des visiteurs. L'hiver, en revanche, la plupart des volets sont fermés. A Etretat, il y a plus de résidences secondaires que d'habitation principales.
– C'est celle-ci, rénovée en 2005.
– Cet acheteur parisien visite une petite maison de pêcheur qu'il envisage de louer sur Airbnb.
– Ça se loue combien pour un week-end?
– A hauteur de 350E le week-end.
– C'est pas mal.
– La plupart des transactions qu'on réalise dans l'année sont essentiellement dédiées au Airbnb ou aux locations saisonnières.
– Dans un beau village comme Etretat, une belle ville balnéaire, qu'il y ait de moins en moins de personnes qui habitent localement ou à l'année, c'est un peu gênant. Mais qui va vivre ici à l'année?
– Pour trouver un habitant d'Etretat à l'année, pas besoin d'aller bien loin, dans la maison juste à côte.
– Ça appartient à la famille de ma femme depuis quelques générations. On m'a proposé de l'acheter une certaine somme pour en faire un gîte à louer sur Airbnb.
– Vous avez refusé?
– Oui. Si c'est pour perdre ma qualité de vie, je ne suis pas d'accord.
– En 5 ans, les prix de l'immobilier ont grimpé de 30%. Pour les familles, il est de plus en plus difficile de se loger à Etretat.
capture