logo Le moteur de recherche de la télé

Journal


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 20h00 sur TF1

capture
– Plus d'une vingtaine de feux ont été
– Ça touche au domaine religieux et au domaine républicain. C'est assez chargé de symboles.
– Ça fait peur. Ça ne donne pas une bonne image de la ville de
capture
– Défendre la République, c'est condamner cette violence aveugle, incompréhensible. Vous la qualifieriez comme vous voulez. C'est ça que nous devons tenir comme position.
– Malgré sa requête, le procureur de la République de Grenoble a fait savoir ce matin que le parquet antiterroriste ne se saisirait pas de l'enquête sur l'incendie d'Enedis. "Si d'autres faits du même type devaient intervenir, je renouvellerai une demande." Dans cette série d'affaires, les enquêteurs ne disposent que de très peu d'éléments. Des interpellations et des prises d'empreintes ont bien eu lieu cet automne, mais elles n'ont rien donné pour le moment.
– Gilles Bouleau : Des centaines de policiers rassemblés en silence devant des commissariats dans de nombreuses villes de France.
Ils ont observé une minute de silence pour rendre hommage à leur collègue de 45 ans mort après avoir été renversé volontairement lors d'une interpellation dans la nuit de vendredi à samedi, près de Des policiers qui, depuis le début de la crise des Gilets jaunes à l'automne 2018, sont sous pression face à des manifestants parfois très violents. En visite à Pau, Emmanuel Macron a demandé au gouvernement des propositions pour améliorer la déontologie des forces de l'ordre. "Des comportements qui ne sont pas acceptables ont été vus ou pointés", a déclaré le chef de l'Etat, faisant allusion à des violences policières dont certaines ont été filmées. 41e jour 41e jour de grève contre la réforme des retraites. Dans les transports, la mobilisation faiblit: 6% de grévistes aujourd'hui à la SNCF. Ils étaient 55% le 5 décembre. La fin du conflit est-elle proche?
– Alors qu'un professeur gréviste l'apostrophe sur les retraites lors d'un déplacement à Pau...
– E.Macron : Cette réforme, très sincèrement, elle est bonne pour le pays. Sinon, je ne la mènerais
– Emmanuel Macron persiste et signe.
capture