logo Le moteur de recherche de la télé

Journal


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 20h00 sur TF1

capture
–  Nous ne sommes plus en mesure de mener correctement nos missions.
– Les blouses blanches réclament une nouvelle augmentation du budget hospitalier. Mais que se passe-t-il donc dans les hôpitaux? Année après année, l'Etat débloque de plus en plus d'argent pour les établissements. Plus de 84 milliards d'euros prévus en 2020.
C'est 40% des dépenses totales de santé. Alors pourquoi n'est-ce plus suffisant? Parce que dans le même temps, on réclame aux hôpitaux de faire de plus en plus d'économies. Par exemple, la ministre de la Santé a promis 1,5 milliard d'euros supplémentaires sur 3 ans. Dès cette année, c'est 1 milliard d'euros d'économies que les hôpitaux devront trouver dans leur fonctionnement.
capture
– Ils veulent gérer l'hôpital comme une entreprise. C'est sans On la sous-finance. Ça ne peut pas marcher.
– Car l'hôpital se transforme aussi en entreprise. Pour accroître son activité, il accueille d'ailleurs de plus en plus de patients.
Le nombre de malades pris en charge ne cesse d'augmenter, et pour ne pas creuser le déficit de la Sécurité sociale, les tarifs des actes sont réduits chaque année. La situation est telle qu'aujourd'hui, plat total réclament une remise à plat total du financement de l'hôpital.
– Gilles Bouleau : Nous vous en avons parlé régulièrement depuis 2017: une étrange série d'incendies criminels dans l'agglomération grenobloise. Des casernes de gendarmerie, une salle de conseil municipal et, hier, un bâtiment appartenant à Enedis, une filiale d'EDF. Qui sont les suspects? Que font les enquêteurs?
– Un bruit assourdissant et un feu violent. Filmé par un habitant dans la nuit de dimanche à lundi, l'incendie de ce hangar d'Enedis se propage en quelques minutes.
Voici ce qu'il reste: 15 véhicules détruits, 2 millions d'euros de dégâts, selon l'opérateur. Un acte revendiqué sur ce site Internet par un groupe appartenant à l'ultra gauche libertaire. "Que les attaques continuent à se propager." Depuis janvier 2017, l'agglomération grenobloise est le théâtre d'incendies criminels. Eglise, gendarmerie, mairie, les locaux de la radio France Bleue Isère aussi.
capture