logo Le moteur de recherche de la télé

Journal


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 20h00 sur TF1

capture
–  Le consommateur est ainsi fait que chaque fois qu'il s'éparpille, chaque fois qu'il va vers un nouveau type de magasin, ce sont des produits qu'il n'achètera plus dans sa grande surface. Voilà pourquoi les grandes surfaces aujourd'hui sont confrontées à un niveau de consommation plutôt en baisse, alors que pendant des décennies, elles ne cessaient de progresser année après année.
– En face, les supermarchés de moins de 2 500m2 tirent leur épingle du jeu et montent en gamme. Fruits et légumes frais et bio, produits du terroir ou encore surgelés font désormais le succès des discounters. Cette enseigne en pleine croissance ne propose que 1
– Si on se projette dans un hypermarché classique, on aurait eu cornichons. Chez nous, vous n'allez retrouver que 2 références.
– Mais tous les hypermarchés ne sont pas condamnés à disparaître.
capture
– Gilles Bouleau : On en trouve en supermarché, mais aussi chez le volailler de quartier et sous bien d'autres formes. Chaque Français mange chaque année, en moyenne, 24,6kg de poulet. Nous nous sommes demandé d'où viennent ces poulets, comment ils ont été transformés.
– Dans cette chaîne de restauration rapide, cette famille a ses petites habitudes. Elle raffole particulièrement de ces morceaux de poulet frits.
– J'ai pris des nuggets.
– Un produit estampillé 100% français, ce qui rassure cette mère de famille.
– C'est important de savoir l'origine de ce qu'on mange, comment c'est produit.
– Mettre en avant l'origine de la volaille, c'est devenu l'un des arguments de vente du géant américain.
– Près de 70% de nos approvisionnements en poulet proviennent de France, et particulièrement de Bretagne. Le reste de nos approvisionnements est européen.
– Une viande française qui séduit les consommateurs et qui fait recette. D'ici 3 ans, le groupe espère augmenter de 20% ses ventes de nuggets et sandwiches au poulet. Retrouver du poulet tricolore dans son assiette est pourtant loin d'être la norme. Un poulet sur 2 consommé en France est importé. C'est même 70% dans la restauration collective et les plats préparés.
capture