logo Le moteur de recherche de la télé

Qui a peur de Huawei ?

Le monde en face


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 22h00 sur France 5

capture
– Ils ont dégainé cette loi un peu en urgence. Au départ, c'était un amendement dans la loi PACTE qui est devenu une proposition de loi parce que les sénateurs n'étaient pas très contents que le truc arrive sans débat. Mais au final, ily a eu une loi pour renforce les processus de sécurité. La réponse n'est pas oui ou non, elle peut être "Oui à condition que" ou "Oui à certains endroits".
N'importe quel type d'équipement ne peut pas être déployé à Paris. Ou dans les coeurs de réseau. Ily a des zones qui sont considérées comme plus sensibles. Du coup, comme en France ou en Allemagne, on peut avoir ce type de réponse qui permet à la fois dé préserver la sécurité nationale de leur point de vue sans fâcher la Chine.
capture
– Je suis d'accord, la question se pose en termes d'obligation de précaution. Peut-on se permettre de prendre le risque ? Je pense que ça illustre bien l'intrication croissante entre certains aspects économiques et les questions stratégiques. Il est dépassé depuis longtemps, le temps où on avait des technologies militaires et des technologies civiles.
Là, on est dans un réseau qui a des usages multiples, qui sera important pour beaucoup d'applications d'utilisation personnelle mais qui aura aussi une valeur stratégique très forte. On est donc obligés de prendre en compte ces préoccupations de sécurité qui sont centrales dans ce débat. On voit que dans ce qui est en train de se jouer, les questions de sécurité et de stratégie sont liées avec les questions de concurrence économique.
– Et les autres pays asiatiques ? Au Vietnam, ily a aussi des enjeux par rapport à ses pays voisins ?
capture