logo Le moteur de recherche de la télé

Affaire conclue, le duel des brocantes


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 21h05 sur France 2

capture
– En fonction du montant annoncé par notre commissaire-priseur, ils sauront s'ils ont fait une bonne affaire.
– Sophie Davant : Voici Pierre-Jean et J.Cohen. Vous pouvez les applaudir. Ils ont travaillé dur depuis ce matin. Nous sommes partis à 6h. Nous n'avons pas beaucoup dormi. Comment ça s'est passé? Vous vous êtes mis d'accord rapidement?
– Juliette Cohen : Il y en a un devant et l'autre derrière qui se fait rappeler à l'ordre. On est tombés d'accord sur ce bel objet.
– Sophie Davant : 1er objet. Pourquoi ce choix? On rappelle le principe: réaliser le meilleur bénéfice.
capture
– P.-J.Chalençon: Quand j'ai vu cet objet, je l'ai trouvé superbe. On peut mettre un livre, un bijou, des objets de vitrine. C'est très beau de qualité. Pour sublimer un objet d'exception, vous le mettez dans cette vitrine. Par exemple, vous mettez l'émeraude de Cocteau.
– Sophie Davant : C'est vous qui avez des objets d'exception.
– P.-J.Chalençon: Vous mettez ça et ça change tout de suite. On commence à un million.
– Sophie Davant : Comment s'appelle cet objet?
– D.Fremaux-Lejeune: Pour moi, la véritable destination de cet objet, c'est une cave à liqueur Napoléon III. Normalement, c'est en bois, marqueté. On ouvre le volet. Celle-ci est particulière. Elle est sur les 4 faces en verre biseauté. Le fond est un miroir, ainsi que le fond en dessous. Les miroirs sont neufs. Ce miroir a été changé. En revanche, les côtés sont en verre biseauté d'époque. Les petits pieds sont ravissants. Joli objet. Il manque le nécessaire en laiton qui supporte les petits verres et les carafons, mais c'est un modèle que j'ai vendu de temps en temps aux enchères. C'est bien une cave à liqueur, quand elle est complète. Cet objet peut être détourné. J'aime bien le mot "châsse". Ça a la forme d'une châsse.
– P.-J.Chalençon: On est à Lisieux.
– D.Fremaux-Lejeune: La châsse est un objet religieux qui servait à mettre les reliques d'un saint. L'idée est de conserver quelque chose de précieux. Ce qui est intéressant, c'est ce qu'il est possible d'en faire.
– Sophie Davant : Vous vendez la bague avec?
capture