logo Le moteur de recherche de la télé

Affaire conclue, le duel des brocantes


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 21h05 sur France 2

capture
– Merci.
– Juliette Cohen : Tu te souviens de ça?
– P.-J.Chalençon: Oui. On n'avait pas vendu un truc comme ça?
– Juliette Cohen : Ça avait plu... quelle époque?
– C'est Marius Giuge, un céramiste de Vallauris. Ça date des années 50.
– P.-J.Chalençon: Mon vieux copain Marius.
– Pour la bouillabaisse, c'est formidable.
– P.-J.Chalençon: Ou la soupe à la grimace!
– Juliette Cohen : Ça a une bonne gueule, ça.
– P.-J.Chalençon: J'aime bien la teinte.
capture
– Juliette Cohen : C'est la rascasse! C'est sympathique, c'est déco. C'est un peu ce qu'on cherche. On ne cherche pas forcément des produits avec une estampille dessus.
– Il est à 280 euros.
– Juliette Cohen : 280 euros, c'est un peu le prix qu'on avait payé à "Affaire conclue". On avait payé ça 200 balles et il était plus lumineux.
– P.-J.Chalençon: Vous faites une table, ça peut être un vrai bel... C'est chic. J'aime beaucoup.
– On peut leur faire un prix,
– Combien offrez-vous?
– Juliette Cohen : Combien j'offre? En étant sympathique, parce qu'il fait beau... On est à Bordeaux, il fait beau et chaud. On a mis nos petites tongs. Si je dois l'acheter en tant que marchand, ce serait à 150 euros.
– Vous pouvez faire un petit effort.
– Affaire conclue!
– P.-J.Chalençon: Bon deal.
– Juliette Cohen : Super.
– P.-J.Chalençon: Chère princesse de Bordeaux...
– Juliette Cohen : Comme il n'y en a que 11, tu diras que l'artiste ne faisait que des trucs de 11 car il avait la phobie du 12. On improvise toujours, nous.
– Vous faites une sacrée équipe, tous les 2.
– P.-J.Chalençon: Je suis très content.
– Juliette Cohen : On revient les chercher tout à l'heure. Merci beaucoup.
– N'oubliez pas vos parapluies.
– P.-J.Chalençon: Ca, non! A plus tard.
– Avec cet achat, Pierre-Jean et Julien sont les premiers à ajouter leur second objet dans leur filet. Peut-être une pêche miraculeuse... Si les garçons ont terminé leurs recherches et se dirigent vers Sophie et Patricia, les filles continuent de prospecter et s'arrêtent chez Bertrand, un antiquaire que Sophie et Delphine viennent de rencontrer.
– A.-C.Verwaerde: Regardons en face! Il y a de jolis tableaux.
capture