logo Le moteur de recherche de la télé

Affaire conclue, le duel des brocantes


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 21h05 sur France 2

capture
– Juliette Cohen : C'est plutôt ta curiosité qu'on va satisfaire. P], le 197, c'est ici. Qu'est-ce qu'il y a de beau en Napoléon?
– P.-J.Chalençon: Il y a des choses de Napoléon. Bonjour, monsieur. Vous allez bien?
– Bien, merci.
– P.-J.Chalençon: On m'a dit qu'il y avait des petites choses... Ca, c'est une gravure ou un dessin en rapport avec la bataille de Marengo. Moi, j'ai l'original.
– Juliette Cohen : C'est quoi?
– P.-J.Chalençon: Le masque mortuaire
– Juliette Cohen : Une copie.
– P.-J.Chalençon: Un truc en plâtre, mais c'est XIXe. Moi, ça me fait peur. Je l'ai vendu carje trouvais ça horrible. Je le veux vivant!
capture
– Juliette Cohen : Est-ce qu'il t'arrive de trouver sur des brocantes comme ça des pièces exceptionnelles?
– P.-J.Chalençon: Honnêtement, non. C'est en salle des ventes. Mais j'ai déjà acheté des gravures, des choses un peu intéressantes.
– Juliette Cohen : Quand tu as commencé à l'âge de 15 ans...
– P.-J.Chalençon: J'ai commencé aux puces. J'ai tout gardé. C'est important. Il en faut pour toutes les bourses, toutes les passions. Le cadre en pitchpin, c'est bien et c'est d'époque.
– Juliette Cohen : Ça vaut quoi?
– Ca, 30 euros.
– P.-J.Chalençon: Un début de collection, on peut se faire très plaisir. il faut chiner, les jeunes et les moins jeunes. C'est super, ça fait des cadeaux et des souvenirs.
– Tout à fait.
– P.-J.Chalençon: Merci. Bonne fin de journée.
– Au revoir, messieurs. Merci d'être passés.
– Alors que nos 2 binômes sont encore en pleine recherche, Sophie et Delphine explorent à leur tour les marchandises proposées à l'achat.
– Sophie Davant : Delphine, on va s'attarder sur ce stand magnifique. Bertrand, merci de nous accueillir. C'est vous qui organisez cette foire-exposition?
– J'ai le plaisir de l'organiser.
– Sophie Davant : Depuis combien d'années?
– Un peu plus de 12 ans.
– Sophie Davant : Parlez-nous de la faïence de Bordeaux. Je ne savais pas qu'il y avait une faïence typiquement bordelaise.
capture