logo Le moteur de recherche de la télé

Affaire conclue, le duel des brocantes


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 21h05 sur France 2

capture
– J'en ai vu une à 150, elle était beaucoup moins bien que celle-là.
– Juliette Cohen : C'est comme sur Internet, on peut voir tout... L'essentiel, c'est que ça se vende. Dans le business, il faut qu'on soit gagnants tous les 2. A 200 balles, je ne suis pas gagnant parce que j'en trouve à la pelle.
– Je préfère la garder pour l'instant, même pour moi. Je n'ai pas la place pour l'accrocher mais sinon, je la garderais.
– Juliette Cohen : Vous accrochez ça dans votre salon?
– Peut-être pas dans mon salon... Je n'ai pas encore la maison,
– Juliette Cohen : Il y a beaucoup de "si".
– P.-J.Chalençon: Si j'avais un marteau...
capture
– Juliette Cohen : 120 balles.
– 150, pas moins. J'en voulais minimum 250. Je veux bien faire un effort,
– Juliette Cohen : On a fait un gros effort. On est passés de 100 balles à 150.
– Si on s'y retrouve tous les 2, c'est bien. Affaire conclue.
– Juliette Cohen : Affaire conclue. Jeune homme, merci beaucoup.
– P.-J.Chalençon: Ne dépensez pas tout! Bravo.
– Juliette Cohen : Allez, PJ. Merci!
– Ça y est, Julien et Pierre-Jean viennent enfin d'acquérir leur 2e objet et prennent la direction de la tente des expertises afin de vérifier auprès de notre commissaire-priseur s'ils ont fait un bon achat. Leur stratégie va-t-elle payer? A quelques centaines de mètres de là, au même moment, Anne-Catherine et Caroline sont en pleine réflexion. Après avoir négocié à prix coûtant cette pendule XVIIIe à 4000 euros et cette paire de miroirs à 1500 euros, leur coeur balance.
– A.-C.Verwaerde: Ca, c'est très classique. C'est signé, d'époque, magnifique. Ca, c'est plus atypique, une pièce unique, un peu moins chère à l'achat.
– Il ne faut pas avoir peur, Anne-Catherine. Tu hésites trop.
– Si Anne-Catherine hésite autant, c'est qu'elles vont devoir, avec Caroline, se partager le montant de l'achat, mais aussi supporter les éventuelles pertes si elles n'arrivent pas à bien vendre cet objet.
– Caroline Margeridon : On a déjà notre petit objet sympatoche.
– A.-C.Verwaerde: Tu penses qu'on peut la revendre combien?
– Caroline Margeridon : Tu plaisantes?
capture