logo Le moteur de recherche de la télé

Affaire conclue, le duel des brocantes


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 21h05 sur France 2

capture
– A.-C.Verwaerde: Ça te plaît. C'est ta marchandise.
– Elle fait 75 cm de haut.
– Caroline Margeridon : C'est à tomber!
– Sans le savoir, Anne-Catherine et Caroline s'intéressent à la pendule repérée plus tôt par Pierre-Jean et Julien mais finalement délaissée.
– A.-C.Verwaerde: Elle est en parfait état. Il n'y a pas de restauration?
– Aucune, dans son jus.
– Caroline Margeridon : Je meurs.
– Ces 2 miroirs sont des pièces uniques. Enzo Missoni ne fait que des pièces uniques avec des pierres incrustées dedans. C'est des améthystes.
– Caroline Margeridon : Toi qui voulais des miroirs... C'est une paire de miroirs.
– A.-C.Verwaerde: C'est quelle époque? Les années 80?
– Quand tu vois l'esprit d'E.Missoni, tu restes assis et tu pleures.
capture
– Caroline Margeridon : Combien tu vends ça? La paire.
– Caroline Margeridon : Il les vend 2000. Pas à nous. Fais-moi plaisir, vends-les-nous prix coûtant.
– 1500, le prix que ça me coûte. C'est exceptionnel.
– A.-C.Verwaerde: 1300.
– Non, ma chérie. Je ne peux pas aller sous mon prix d'achat.
– Caroline Margeridon : Combien tu en veux? C'est important. Michel, je t'en supplie! Tu n'en vois pas. Tu me le fais prix coûtant?
– Ouais.
– Caroline Margeridon : On prend ça!
– A.-C.Verwaerde: Il faut faire un choix.
– Les filles sont peut-être sur le point de conclure. PourJulien et Pierre-Jean, c'est plus compliqué. Ils sont encore et toujours dans les allées.
– P.-J.Chalençon: C'est Guignol, c'est Guignol...
– Juliette Cohen : Pour l'instant, les guignols, c'est nous.
– P.-J.Chalençon: Ah! C'est pour toi, ce truc!
– Juliette Cohen : C'est pas mal. J'aime bien.
– P.-J.Chalençon: Ma biche, là... Les couleurs, et c'est grand, il y a du volume.
– Juliette Cohen : Ce n'est pas trop abîmé.
– P.-J.Chalençon: Juste ce qu'il faut.
– Juliette Cohen : Il faut voir le prix. Il ne faut pas que ça parte très haut. Il faut vraiment que ce soit à plat sur le mur quand on va la présenter. J'ai peur qu'elle soit un peu gondolée.
– P.-J.Chalençon: Non, ça va.
– Juliette Cohen : Il n'y a plus qu'à trouver Il est où, le propriétaire, s'il vous plaît? Bonjour. C'est à vous?
– Juliette Cohen : Ça vaut quoi, vraiment? C'est ma tasse de thé.
– Juliette Cohen : Non, ça ne va pas le faire, là.
capture