logo Le moteur de recherche de la télé

Affaire conclue, le duel des brocantes


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 21h05 sur France 2

capture
– Caroline Margeridon : Qu'est-ce que vous avez pour nous? Vous n'allez pas en revenir. Tout neuf...
– A.-C.Verwaerde: Jean Patou!
– Caroline Margeridon : Il y a eu "Joy". C'était le parfum le plus cher au monde. Avec la boîte d'origine, incroyable.
– Qu'est-ce que je peux faire de mieux?
– Caroline Margeridon : Nous donner le prix.
– Le prix...
– Caroline Margeridon : Aïe!
– Je ne sais pas, 80?
– A.-C.Verwaerde: 80?
– Il en coûte 300. C'est vrai. Faites-vous plaisir.
capture
– A.-C.Verwaerde: Vous savez...
– Jamais ouvert!
– Caroline Margeridon : Si ça se trouve, il a passé.
– Caroline Margeridon : On ne me la fait pas, à moi.
– Madame a de la répartie.
– Caroline Margeridon : Ça les vaut vraiment.
– A.-C.Verwaerde: Je ne suis C'est un marché de spécialistes, le flacon de parfum. On va vous le laisser, mais je suis sûre qu'il va partir très vite. Merci de nous l'avoir montré. On doit continuer. Bonne vente!
– Caroline Margeridon : Exposez-le. Il va être vendu tout de suite. Chérie, on a fait le bon choix. Je sais que c'est un objet coup de coeur, on aurait pu faire une bonne plus-value, mais c'est une niche.
– A.-C.Verwaerde: C'est vrai.
– Juliette Cohen : Ca, c'est sympa. Par contre, ça ne va pas faire un prix. Mais c'est des bonnes idées. On va demander. Si ça coûte 50 balles...
– P.-J.Chalençon: On le prend.
– Juliette Cohen : Ça ne fera pas 50 balles. Bonjour. Quel est le prix de ce joli...
– Juliette Cohen : C'est en désespoir, si on achète ça. C'est mal fait. Tu achètes ça combien? C.Pons achète ça combien?
– P.-J.Chalençon: 200?
– Juliette Cohen : Et tu vises 150 euros de plus-value? Non, ce n'est pas bon. Merci, monsieur.
– P.-J.Chalençon: J'aime bien. Tu n'aimes pas?
– Juliette Cohen : Non. Sur le fait que ce soit les années 60, d'accord, mais les couleurs sont "hardos".
– Alors que nos 2 équipes continuent de parcourir les allées de la brocante, Sophie et Delphine, notre commissaire-priseur, nous offrent un petit cours de vocabulaire de brocanteur.
– Sophie Davant : Tous les gens se déplacent ici. Il faut arriver très tôt le matin? Au cul du camion, c'est ça l'expression, quand on arrive très tôt le matin pour être le 1er à dénicher un bel objet.
– D.Fremaux-Lejeune: Au cul du camion, on est les 1ers à voir la marchandise, pour trouver la belle affaire.
capture