logo Le moteur de recherche de la télé

Affaire conclue, le duel des brocantes


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 21h05 sur France 2

capture
– Je trouve que ça commence à être sympa, vos enchères.
– B.Dumeige: C'est quand même 300 euros.
– Caroline Margeridon : Si tu veux, je te la cire.
– Stéphane Vanhandenhoven : Caro, tu n'as jamais rien ciré de ta vie.
– Gerald Watelet : Même pas tes chaussures!
– Austin Morel : Les filles, vous êtes en tête-à-tête avec Bernard. Essayez d'avoir un peu plus avec lui.
– Caroline Margeridon : Attends, je regarde les autres.
– Gerald Watelet : On vous applaudit.
– Caroline Margeridon : N'applaudissez pas!
– Gerald Watelet : Si! Si! Bravo! Applaudissez-les.
– Juliette Cohen : Bravo, les filles! Vous êtes loin du compte, mais bravo quand même.
capture
– Caroline Margeridon : Merci, Bernard.
– B.Dumeige: Merci, mes chéries.
– D.Chatelet: Bravo, les filles!
– A.-C.Verwaerde: Je ne pensais pas qu'on la revendrait aussi cher. Elle a plu. C'est chouette.
– Caroline Margeridon : C'était une très belle surprise.
– Avec un 1er bénéfice de 240 euros, Anne-Catherine et Caroline sont loin derrière les 950 euros obtenus parJulien et Pierre-Jean. Tout peut encore arriver.
– Sophie Davant : En participant à cette émission, l'équipe de "Affaire conclue" a décidé de vous combler et de vous offrir un chèque de 1200 euros pendant 12 mois à condition de répondre à la question suivante...
– Un tirage au sort déterminera notre gagnant de la soirée. Bonne chance! A Lisieux, tout est encore possible pour nos 2 équipes. Chacune a encore un objet à trouver. Après ces 1res ventes qui ont mis la barre très haut, "Le Duel des brocantes" s'annonce serré et sans merci.
– Juliette Cohen : C'est très joli, ça.
– P.-J.Chalençon: C'est quoi, ce truc? Un chevalet portatif de voyage.
– Juliette Cohen : J'aime bien.
– C'est déjà vendu.
– Juliette Cohen : C'était un bel achat. Dommage. Sans vouloir t'affoler, il va nous falloir un peu de chance. Ce n'est plus de l'instinct.
– Si la panique gagne notre duo masculin...
– Juliette Cohen : Il est où, P]? Pierre-Jean!
– P.-J.Chalençon: Ouais! J'étais chez le boucher.
– Juliette Cohen : Tu es un boulet.
– P.-J.Chalençon: C'est normal.
– Juliette Cohen : Non! Viens! Oh!
– P.-J.Chalençon: Oui, mon amour!
– Juliette Cohen : Il faut que ça s'arrête. Le mec est dingue. Pose ça. Allez, viens!
– Les filles ont du nez et flairent les bonnes affaires sans s'affairer.
capture