logo Le moteur de recherche de la télé

Affaire conclue, le duel des brocantes


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 21h05 sur France 2

capture
– Caroline Margeridon : Comme d'habitude. On vous a apporté un objet magnifique.
– A.-C.Verwaerde: Il y a des gens dans le public qui ne savent pas ce que c'est? Je ne savais pas. Il y a quand même beaucoup de gens qui ne connaissent pas.
– Stéphane Vanhandenhoven : C'est un outil qui sert à peigner la laine.
– C.Pons: On peut le détourner. C'est un bel objet de décoration. Je le vois bien dans un salon. On peut mettre des tas de choses dedans.
– Juliette Cohen : On peut la détourner en un feu de bois.
– Sophie Davant : Tout en nuance!
– B.Dumeige: C'est un outil qu'on trouve encore régulièrement en Dordogne.
– Caroline Margeridon : Vous êtes d'accord que cet objet est superjoli? On peut le détourner.
– C.Pons: C'est un très beau montage. A mon avis, elle est ancienne et en parfait état.
– Caroline Margeridon : En plus, ça peut te faire une banquette.
capture
– B.Dumeige: Ce n'est pas très confortable. Une banquette pour fakir, peut-être.
– Sophie Davant : J'aurais un chalet à la montagne, j'adorerais mettre un truc comme ça en déco. J'en ferais un petit banc. Je mettrais une petite moumoute...
– Juliette Cohen : Ce n'est pas rassurant sur vos goûts, Sophie.
– Austin Morel : Je démarre à 30 euros.
– B.Dumeige: 50.
– D.Chatelet: 80.
– François Cases Bardina : 120.
– Caroline Margeridon : C'est un bel objet en bois, François.
– François Cases Bardina : Je réfléchis. J'écoute.
– Pour relancer les enchères sur cet objet en bois, Caroline et Anne-Catherine ciblent François, l'ébéniste de la bande. Notre acheteur se montrera-t-il intéressé par cet outil de métier?
– A.-C.Verwaerde: Bravo, Diane.
– Caroline Margeridon : Tu étais un peu en panique, au début.
– D.Chatelet: Ça fait partie des objets qui deviennent de plus en plus rares. Ils sont en mauvais état.
– B.Dumeige: On en est où?
– P.-J.Chalençon: 280. C'est un prix de martien.
– Juliette Cohen : Ça vaut 100 balles.
– P.-J.Chalençon: 150 maximum.
– Caroline Margeridon : Ce n'est pas assez, les enfants. On est d'accord?
– A.-C.Verwaerde: Qu'est-ce qu'on dit? "Un petit peu plus!"
– B.Dumeige: Non! Pas cette phrase! Pas vous! Les filles, 300 et on fait une affaire conclue?
capture