logo Le moteur de recherche de la télé

Episode 1

Qui veut être mon associé ?


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 21h05 sur M6

– Depuis quelques années en France, de plus en plus d'entrepreneurs prennent leur destin en main pour créer leur entreprise. Tous font face à un long parcours semé d'embûches... Mais dans lequel ils donnent tout, investissent leur temps et leur énergie.
– Les personnes que vous allez découvrir se sont lancées dans l'aventure entrepreneuriale avec passion.
– Je crois en mon projet, il est original et dans l'air du temps.
– On se donne corps et âme pour réussir.
– Pour moi, c'est un projet de toute une vie.
– Mais aujourd'hui, pour que leur rêve continue, ils ont besoin d'accompagnement, de conseils, de financement. Ce soir, nous allons offrir l'opportunité unique à ces entrepreneurs de rencontrer des investisseurs qui ont fait de leur propre entreprise un véritable Marc Simoncini, l'une des plus belles réussites françaises dans le domaine des nouvelles technologies... Catherine Barba, entrepreneuse et investisseuse, est sans doute l'une des plus grandes communicantes du monde de l'entreprise.
– Entreprendre, c'est à la portée de chacun. C'est plus quelque chose d'inaccessible.
– Frédéric Mazzella, le fondateur de la plus importante entreprise de covoiturage dans le monde... Marc Vanhove, autodidacte, à la tête d'une chaîne de plus de 130 restaurants en France.
– Il faut être riche d'idées, mais pas riche financièrement.
– Delphine André dirige une société multinationale de transport avec près de 10 000 employés dans 15 Enfin, Eric Larchevêque a créé une société leader mondiale dé la sécurité des crypto-monnaies.
– Pour moi, on peut pas être un entrepreneur sans prendre de risques.
– Ces investisseurs vont recevoir des entrepreneurs en recherche d'expérience et de financement et évaluer chaque projet afin de décider s'ils veulent ou non investir leur propre argent.
– Aujourd'hui, nous recherchons 500 000 euros en échange de 10 % du capital de l'entreprise.
– Waouh.
– 30 000 euros, en contrepartie de 5 % des parts de ma société.
– Il nous faut 9 millions d'euros.
– C'est beaucoup.
– Pour les entrepreneurs, c'est une rencontre capitale.