logo Le moteur de recherche de la télé

Qui a peur de Huawei ?


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 20h50 sur France 5

capture
– Mais la nuit, ils ont démonté le robot, pris des photos. Ils avaient l'info désirée.
– Voici l'acte d'accusation de la justice américaine datant de janvier 2019, concernant l'affaire T. Mobile. "Les Etats-Unis d'Amérique contre Huawei", signé par un procureur fédéral. Le document de 28 pages fait état noir sur blanc de mails que les ingénieurs de Huawei aux Etats-Unis, auraient échangé avec leur direction en Chine.
"Nous sommes encore entrés "dans le laboratoire de tests du robot de T-Mobile et nous avons "obtenu une vision d'ensemble de son fonctionnement. "Nous n'aurons pas davantage d'informations sur le robot "de la part de T-Mobile. "Ils se sont plaints car nous posions des questions. "T-Mobile dit que si on continue à poser des questions, "ils nous interdiront l'accès au laboratoire."
capture

ndash; C'est classique. Ça fait partie de leur technique. Maintenant, est-ce que d'autres pays ne font pas pareil? où il faut être prudent. Parce que quand c'est nos amis, on a tendance à fermer les yeux.
– La justice américaine accuse Huawei d'avoir instauré le système de récompense suivant : tout employé qui serait en mesure de compromettre la propriété intellectuelle d'un concurrent recevrait un bonus s'il parvient à transmettre les informations dérobées sur un serveur interne de l'entreprise.
– Des accusations d'espionnage démenties par Huawei. L'affaire est toujours en cours d'instruction et aucun jugement n'a pour l'heure été rendu. Le porte-parole de l'entreprise assure que Huawei achète légalement des technologies étrangères, mais reconnaît tout de même des erreurs du passé.
– Non seulement nous touchons des royalties sur nos propres brevets, mais nous dépensons aussi beaucoup pour les brevets d'autres compagnies.
Plus de 300 millions de dollars chaque année. Des gens disent que Huawei est une entreprise chinoise et que ces entreprises ne savent pas innover, que ce ne sont que des copieurs, qu'ils ne savent que voler les idées et la technologie des autres. Peut-être qu'il fut un temps où cela était vrai. Les choses ont changé et Huawei est aujourd'hui le 5e investisseur mondial en recherche et développement.
capture