logo Le moteur de recherche de la télé

20 : Journal national


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 19h30 sur France 3

capture
– Ces dernières années, Carrefour ou encore Géant Casino ont eux aussi lancé des plans de réorganisation avec la vente de magasins et des suppressions de postes. nous éclaire sur les raisons de cette colère. Ce rapport a été commandé par Matignon. David Boéri, quel a été le terreau de cette crise?
– D. Boéri : C'est avant tout l'environnement local qui a été déterminant, notamment le chômage. Dans les communes qui ont connu des événements "gilets jaunes", le taux d'emploi a reculé de 2,3 points sur les 5 dernières années alors qu'en moyenne il n'a baissé que de 1,9 point dans les communes où il n'y a pas eu de manifestations.
De même, la fermeture d'un service public comme une école, un bureau de poste ou même un cinéma augmente fortement le mécontentement et l'anxiété, et c'est encore plus vrai avec les services privés: l'étude a mesuré l'effet de la fermeture d'une supérette, 29% des communes concernées ont connu des événements "gilets jaunes". C'est trois fois plus que dans les autres communes.
capture
– Voilà pour le constat, quelles sont les recommandations du Conseil d'analyse économique?
– D. Boéri : Il faut avant tout remettre du lien social, y compris dans le réseau France Services, ces structures où le gouvernement a prévu d'installer ses services publics.
Les auteurs suggèrent de les installer dans des lieux de passage, y compris des cafés, en incluant quand c'est nécessaire des services de proximité privés avec un objectif: éviter une stratégie du tout numérique sans aucun contact humain.
– On comprend l'importance de remettre du lien aussi dans les centres-villes. Aujourd'hui, tous les maires se battent pour faire revivre les commerces de proximité délaissés au profit des grandes zones commerciales en périphérie. Notre rendez-vous "Terre de solutions" nous emmène ce soir à Moulins, dans l'Allier. La commune a décidé de faire appel à un manager de centre-ville...
– C'est une ville où les commerçants disparaissaient et où le centre était déserté. Alors, pour ramener de la vie dans les rues, la mairie a fait appel à Cyril Martin.
capture