logo Le moteur de recherche de la télé

C à vous


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 19h00 sur France 5

– Illustration avec cette image prise à Paris. A gauche, des journalistes, téléphone en main, qui attendent que 4 policiers avancent. Chacun se sert de ces images pour défendre son point de vue. Ça peut être pour souligner la violence de certains manifestants ou soutenir les policiers. La préfecture de police de Paris retweete des vidéos. En voici une. Des policiers sont la cible de projectiles, nombreux. Il y a aussi cette vidéo où on voit 2 hommes cracher en direction des forces de l'ordre. C'étaitjeudi dernier. Ily a un commentaire de la préfecture de police: "Voilà comment les forces de l'ordre sont traitées par certains, alors qu'elles sont là pour garantir le déroulement pacifique des manifestations." D.Dufresne, quel est l'objectif de ces images? C'est là pourjustifier les violences commises de part et d'autre?
– Diane Dufresne : Je peux vous parler de mon travail. Je recense les violences policières dans le cadre des manifestations, carje comble un manque. Ce manque, c'est que la police est incapable de nous dire qui elle mutile, comment elle le fait. Elle est capable de dire combien elle tire de LBD, mais incapable de nous dire combien ily a
– A.-E.Lemoine: Incapable ou elle ne souhaite pas?
– Diane Dufresne : Il n'y a pas de service pour le faire. 2e chose... Pendant des mois, pendant un an et demi, vous, les télévisions... Quoique vous, vous avez montré des choses... Je vous surveille. Globalement, ces violences policières étaient totalement niées dans les médias et politiquement. La préfecture de police commence timidement à faire de la réponse. C'est pathétique. La République, ce n'est pas la loi du talion. Ce n'est pas un oeil perdu contre un crachat. Si on en est là, c'est navrant.
– A.-E.Lemoine: C'est pour faire part d'une réalité.
– Diane Dufresne : Bien sûr. Cette réalité, personne ne la nie. Elle est à longueur de temps sur les chaînes d'info en continu. Ça a été dit, montré et démontré. Il fallait rétablir l'équilibre.
– A.-E.Lemoine: Merci. Vos points de vue diffèrent. "Dernière sommation" et "La Haine dans les yeux" sont disponibles.