logo Le moteur de recherche de la télé

C à vous


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 19h00 sur France 5

–  D.Dufresne: Mauvais exemple. Ce n'est pas la police allemande qui a géré les émeutes du G20 mais la police du G20. Ce n'est pas grave. Le Parlement européen, le Conseil de l'Europe, l'ONU, ce ne sont pas des gauchistes ou des antiflics. Certains pensent que dès qu'on critique la police, on est dans la haine de la police. Pas du tout. Aujourd'hui, c'est abyssal, la crise qu'ily a entre la population et la police. Dire "on est légitime, on est républicain", c'est insuffisant. Les images, tous les samedis... Maintenant, les contrôles routiers montrent qu'ily a, pour une partie des pratiques policières, Ce problème est politique. Pendant des semaines, on a eu des déclarations martiales de C.Castaner, d'E.Macron... Aujourd'hui, on en paye les conséquences. Ily a eu un sentiment d'impunité. Ily a des policiers en roue libre dans les manifestations.
– Pierre Cohen : Ily a aussi beaucoup de violences du côté des manifestants.
– A.-E.Lemoine: A l'égard des forces de l'ordre.
– Diane Dufresne : J'en conviens. J'étudie ces questions depuis longtemps. Si on regarde historiquement... Les harpons des marins-pêcheurs en 94 à Rennes, il n'y en a pas eu.
– D.Le Bars: Vous parlez de quoi? Des violences policières?
– A.-E.Lemoine: Contre les policiers.
– D.Le Bars: J'ai des collègues qui ont subi des violences lors de manifestations de marins-pêcheurs.
– Pierre Cohen : La violence Brouhaha.
– D.Le Bars: Maintenant, ily a les caméras, ce qui fait qu'on voit beaucoup plus les choses.
– Pierre Cohen : C.Chouviat a été interpellé. Sa mère s'est exprimée aujourd'hui.
– On aurait voulu que ces 4 policiers soient suspendus. Le larynx a été écrasé. On attend d'autres choses. Ils ne peuvent pas le faire aujourd'hui. Je ne comprends pas pourquoi. On aurait pu attendre le reste de l'enquête. Nous n'avons pas de réponse. On leur a mis un permis de tuer dans les mains. Ils s'en sont servis. Monsieur Castaner a les mains liées par tous les syndicats de police. Personnellement, il ne pourra rien faire. On attend la justice. J'espère qu'ils serontjugés aux assises.
– Pierre Cohen : Pourquoi il n'y a pas eu de suspension?