logo Le moteur de recherche de la télé

C à vous


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 19h00 sur France 5

capture
– Quand William et Kate déposent leur marque, ils font "comme les Beckham". Quand Meghan et Harry le font, c'est pour faire du fric. Vous aviez remarqué cette différence de traitement? Ce n'est pas un immense "fuck" que le couple envoie à la presse britannique?
– A.-E.Lemoine: On est des rebelles!
– V.Meylan: Je suis solidaire avec la presse britannique. On fait du buzz autour de Harry et Meghan. Il ne faut pas mettre les méchants d'un côté et les bons de l'autre. On a la même carte de presse. On est tous contents d'en parler. Pour le racisme... Je ne suis pas d'accord! Ils ne pouvaient pas faire plus que ce qu'ils ont fait pour elle.
– A.-E.Lemoine: Le mariage a été un exemple.
– V.Meylan: Oui. C'est le prince de Galles qui l'a menée à l'hôtel. Il y a des racismes très violents. Là, ce n'était pas le cas.
capture
– Mike Ruggieri : C'est ce qu'ils ont sous-entendu dans le communiqué. Et la différence de traitement?
– V.Meylan: Oui, mais ce n'est pas parce qu'elle était métisse. Ily a eu une différence de traitement entre Diana et sa belle-soeur. L'une faisait plus terroir que l'autre. Elle se faisait sucer les orteils sur le bord de la piscine par son conseiller financier. Diana avait plus d'élégance. Kate a un côté "propre sur elle". Elle est difficile à critiquer parce que tout est bien.
– A.-E.Lemoine: "Le point de non-retour" a été atteint. C'est comme ça que vous présentez l'affaire dans votre magazine.
– V.Meylan: On n'avait pas encore le communiqué de la reine.
– A.-E.Lemoine: Vous avez fait un pari.
– V.Meylan: Oui, le pari qu'ils iraient au bout.
– Diane Dufresne : Je peux faire une remarque? Ça coûte un pognon de dingue, les riches!
– A.-E.Lemoine: Pour le contribuable britannique?
– Diane Dufresne : Oui. C'est dingue!
– Pierre Cohen : On dit que c'est un timbre-poste par an et par Britannique.
capture