logo Le moteur de recherche de la télé

C dans l'air


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 17h45 sur France 5

capture
capture
– César Roux : Bonsoir. Nous attendons vos questions pour alimenter notre discussion. E.Macron veut y croire. Il parle d'un tournant dans la lutte contre le terrorisme au Sahel. Il a validé une nouvelle stratégie militaire, l'envoi de 220 soldats et une coalition pour lutter contre l'EI. Daech vient de revendiquer une nouvelle attaque qui a fait 89 morts parmi l'armée nigérienne. L'opération Barkhane est en difficulté face à des djihadistes qui se sont adaptés et équipés. Nos soldats doivent aussi faire face à la montée d'un sentiment antifrançais. Trump menace de retirer ses troupes en Afrique. La France est-elle dans un piège au Sahel? Les djihadistes gagnent-ils du terrain? Quelles seraient les conséquences d'un départ des Américains? Avec nous pour en parler, V.Hugeux.
Vous êtes journaliste. Vous avez longtemps été grand reporter à L'Express. W.Nasr, vous êtes journaliste à France 24. E.Bouvier est grand reporter etjournaliste. Vous avez écrit un livre sur les femmes qui ont rejoint Daech. I.Dufour est directrice des études à Eurocrise et spécialiste des questions de défense. Vos études portent sur l'adaptation des armées aux conflits contemporains. Merci de participer à cette émission en direct. On commence avec cette revendication de Daech sur l'attaque d'une base militaire nigérienne, 89 morts. Ils ont les moyens pour s'en prendre à une base militaire?
– Wassim Nasr : Ils ont le nombre et le savoir-faire humain. Ils ont revendiqué cette attaque, mais aussi une attaque dans une zone à côté. Ils ont une capacité et une mobilité assez importantes avec un armement rudimentaire. Il faut le rappeler. Ils ont un armement léger, quelques mitrailleuses lourdes, mais ce qui fait leur force, c'est le nombre et la surprise. Quelques kamikazes ébranlent les défenses. Les armées ne sont pas prêtes à ça.
capture