logo Le moteur de recherche de la télé

C dans l'air


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 17h45 sur France 5

capture
– Je vous le confirme. J'espère pouvoir convaincre le président Trump que la lutte contre le terrorisme, dans laquelle il est engagé, se joue aussi dans cette région.
– Les Etats-Unis seraient présents dans plus d'une trentaine de sites disséminés soit 7000 soldats engagés des opérations sécuritaires ou de ravitaillement. 2000 autres sont déployés pour des missions de formation au bénéfice d'armées nationales. Une présence sur le terrain et un appui logistique de 1er plan, notamment pour l'armée française.
– L'Amérique a des moyens de projection de forces que, parfois, la France n'a pas. On a aussi des éléments de renseignements et des capacités de frappe que la France n'a pas. Ily a un soutien à la France en Afrique, 45 millions de dollars par an. Comparé au budget global du Pentagone, ce n'est pas grand-chose, mais ça fait une différence.
capture
– Le retrait américain, s'il devait s'opérer, fait partie d'une stratégie globale initiée par D.Trump. Ce serait la fin de l'intervention systématique des Etats-Unis, coûteuse en dollars et en vies.
– Donald Trump : Ces gens vont devoir commencer à faire leur propre travail et à payer pour ça. Les Etats-Unis ne peuvent pas continuer à être le gendarme du monde.
– Avant l'Afrique, D.Trump a annoncé vouloir se retirer du Moyen-Orient, notamment d'Afghanistan, où sont postés 14 000 soldats américains ou de Syrie. Dernièrement, c'est en Irak que la présence américaine pourrait être remise en question, une zone instable qui inquiète la communauté internationale.
– J.-Y.Le Drian: Les cellules dormantes peuvent être au rendez-vous demain. Nous devons continuer à mener ce combat dans le cadre de la coalition.
– L'information selon laquelle les troupes américaines quitteraient le territoire irakien a été démentie par D.Trump.
– César Roux : Question.
capture