logo Le moteur de recherche de la télé

Affaire conclue, tout le monde a quelque chose à vendre


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 17h05 sur France 2

capture
– Juliette Cohen : Votre prénom?
– Ghislaine: Ghislaine.
– P.-J.Chalençon: Oh, Ghislaine!
– Juliette Cohen : Vous ne venez pas de France, avec un truc pareil.
– Ghislaine: De Paris.
– Juliette Cohen : D'où vient cet objet?
– François Cases Bardina : Ça me fait penser à un film de M.Gibson, "Apocalypto". C'est un bon film.
– Juliette Cohen : Ce n'était pas M.Gibson.
– M.du Sordet: On dirait un piolet.
– C. Pons: Un casse-tête?
capture
– François Cases Bardina : Une hache...
– Ghislaine: Pendant 40 ans, je me suis demandé ce que c'était.
– C.Pons: C'était chez vous?
– Ghislaine: C'est grâce à l'émission que j'ai su ce que c'était.
– François Cases Bardina : Vous l'avez eu comment?
– Ghislaine: Mon beau-père connaissait un couvent. Les personnes du couvent lui avaient demandé de nettoyer le grenier. Par gentillesse, il l'a fait. Là-dedans, il a récupéré des affaires. J'ai pensé à vous puisque j'ai des épées napoléoniennes et ça, entre autres. Il les a partagés. Il avait quelques objets qu'il pouvait prendre. Il les a partagés entre ses 2 fils.
– François Cases Bardina : Dans le couvent, c'étaient les trésors que les moines ont récupérés à droite, à gauche...
– P.-J.Chalençon: Ça te défonce
– C.Pons: Souvent, ils partaient pour plusieurs années dans des missions à l'étranger et rapportaient des objets très lointains. L'expert a dû vous expliquer que ça venait d'une contrée lointaine.
– Ghislaine: C'est un casse-tête kanak.
– Ghislaine: Il a servi.
– Juliette Cohen : C'était pour fracasser la tête?
– Ghislaine: Des chamans avaient ça. Il y a des plumes, normalement.
– C.Pons: C'étaient souvent les chefs des tribus qui avaient plus ou moins ce genre d'objets, plus grands, plus travaillés... C'était une richesse.
– Juliette Cohen : Tu as vécu en Australie pendant 7 ans.
– P.-J.Chalençon: C'est une aborigène.
– Juliette Cohen : Elle était retirée avec eux.
– C.Pons: J'ai passé beaucoup de temps au Musée du quai Branly. Il y en a énormément. Il y a de très beaux objets comme ça, exposés, notamment des collections de casse-tête. un joli objet.
– Juliette Cohen : C'est une niche de spécialistes.
– C.Pons: De collectionneurs.
capture