logo Le moteur de recherche de la télé

Suisse

Des trains pas comme les autres


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 16h30 sur France 5

capture
– C'est pas facile à poser.
– Vous n'avez pas peur de vous prendre ça sur la figure ?
– Des fois, un peu. Les pilotes savent comment faire.
– Ce qui m'épate, c'est que ça va à toute vitesse.
– La rotation dure 3mn.
– Tout compris ? Pour prendre le truc, l'amener là-haut et redescendre. Ily en a un. Ça n'arrête pas. C'est dingue, complètement dingue. Ily a combien de rotations aujourd'hui pour emmener le béton ?
– 13 mètres cube. Ça fait environ 50. 50 rotations d'hélice ?
capture
– Environ. Je ne suis pas sûr.
– Il est en train de faire le plein. Je vais pouvoir en profiter pour monter dedans. C'est complètement dingue ce que je viens de voir. Quand je vois les bennes de 800kg qui se balancent sous l'hélice, comment on fai pour être aussi précis ? Comment vous voyez ce qui se passe sous l'hélice ?
– Ce sont des milliers de rotations qu'on fait. Chaque pilote en fait entre 5 et 10 000 par an. c'est l'expérience. Et puis, c'est l'entraînement. On contrôle la charge. On donne des coups, on freine, on rallonge. C'est une technique complètement à part.
– Où est-ce que vous déposez le béton ? C'est vertigineux cet endroit.
– C'estjuste en face ici, très proche de l'ancienne ligne On a une autre ligne d'un câble de transport. Et on a encore une 3e ligne pour l'électricité. C'est ce qui rend les choses encore plus difficiles. On doit se mettre entre les câbles. On a le vent, on a les nuages. C'est vraiment un chantier exceptionnel, très difficile.
– C'est un plaisir parce que ça augmente l'expérience. Mais à l'inverse, c'est aussi quelque chose qui est très dur. Il faut bien se concentrer. La marge est minime. Il n'y a pas de place pour des erreurs.
– J'imaginais la Suisse toute paisible, toute tranquille, et là, finalement, on jette un autre coup d'oeil sur la Suisse.
– C'est bien si vous changez un petit peu d'avis. Qu'on ne soit pas seulement des montagnards tranquilles.
– Vous êtes aussi Exactement. Je dis qu'on est de vrais montagnards.
– Mais soyez prudents. Ce n'est pas beau ce qui arrive.
– C'est pour ça aussi que je vous dépose. Et puis moi, je vous dis au revoir et peut-être à un de ces 4.
– Avec plaisir.
– Merci.
– Je crois bien que la Suisse, c'est un voyage au coeur d'une autre façon de voir la vie.
Ici, le plus important est de vivre le mieux et le plus en paix possible. Réussir à faire vivre en paix, pendant des siècles, 26 cantons, de nombreux dialectes, 4 langues officielles sur un territoire tout petit est un tour de force. Un savoir-faire unique. Le sens de la discussion, du compromis minutieux, de la discrétion tintée d'humour. La Suisse toute entière est une horloge de précision. Sous-titrage MFP
capture