logo Le moteur de recherche de la télé

Iran, les derniers grands nomades


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 15h35 sur France 5

capture
– D'ordinaire, ce container est bondé. Dialecte iranien.
– Nous avons les enfants pendant environ 6 mois. De l'automne au milieu du printemps. Ce sont tous des enfants de nomades.
– Les premiers gros cols annoncent l'entrée dans la province du Chahar Mahaal Koohrang. Les différents groupes qui vont à Chelgerd suivent avec inquiétude Certains vont emprunter des cols en haute altitude et n'ont pas envie de se faire bloquer par la neige. Comme cette famille. Les bergers ralentissent le rythme pour que les moutons profitent de l'herbe qui pousse ici à profusion. Farzad profite de son passage à Chaman Goli pour rendre visite à Fatima Saderi. Elle produit des manteaux de grande qualité. Le sien commence à être usé.
– Suivant la richesse et la difficulté du graphisme, on met environ 25 jours pour le fabriquer. Ça peut aller à 14 jours lorsque les dessins sont plus simples. J'ai peur que l'on soit parmi les derniers à savoir fabriquer ce genre de manteaux. Personne ne veut prendre la suite.
capture
– Vous voyez ? Ca, c'est un manteau de grand valeur. Le travail est soigné. La qualité est excellente. La manière de le tisser, c'est ce qui fait la qualité.
– J'aime bien m'habiller tous les jours on va dire en style occidental. En jean et en tee-shirt mais ce type de tenue, avec en particulier ce mantea et avec ce niveau de qualité, on l'utilise de moins en moin dans la vie courante. Moi, je le mets plus pour des occasions où on se retrouve entre Bakhtiars ou encore pour des fêtes ou des réunions de famille.
– Au-dessus du col de Chal-e, Farzad aperçoit Youssefi Tamos. Il est sur la route depuis 10 jours. Il a 150 chèvres et 80 moutons. Il fait une pause pour que le bétail profite.
– D'où tu viens ?
– J'étais à Andika.
– Et tu es arrivé quand ?
– Ça fait 10 jours.
– Et là, les bêtes profitent.
capture