logo Le moteur de recherche de la télé

Les Pouilles, de Monopoli à Porto Selvaggio

L'Italie vue du ciel


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 15h05 sur France 5

– Le port de plaisance s'est installe dans l'anse dominée par le château du 16e siècle. D'autres petites stations balnéaires ont vu le jour plus récemment, sur des sites où il n'y avait à l'origine qu'une tour de guet. A quelques kilomètres de la côte, la ville d'Ostuni domine un plateau recouvert d'oliviers. Des constructions d'une blancheur éclatante entourées d'une enceinte circulaire. Au sommet, se dresse la cathédrale romano-gothique Santa Maria Assunta, édifiée dans la 2de moitié du 15e siècle. Au Moyen Age, les maisons étaient blanchies à la chaux pour mieux éclairer les ruelles. La chaux était aussi un désinfectant. Elle a permis de limiter les ravages de la peste. Nous quittons "la perle blanche" du haut Salento, pour aller à la découverte des autres tonalités dominantes des paysages. Le bleu de l'Adriatique tranche avec le vert d'une vaste zone protégée. La réserve naturelle de Torre Guaceto. La tour de guet a donné son nom à cette bande de littoral qui constitue un précieux sanctuaire écologique. La mer et la côte, les terres agricoles, la flore et la faune sont au centre des initiatives prises pour sauvegarder la zone marine protégée et la réserve naturelle.
– Ces dernières années, un laboratoire environnemental qui allie la préservation à l'exploitation et à la mise en valeur du territoire. La réserve étant constituée à 60 % de terres agricoles, il fallait chercher à impliquer les agriculteurs. Nous avons donc mis en place un projet d'agriculture biologique auquel les paysans ont apporté leur contribution et qui a permis de multiplier la variété des produits cultivés.
– La zone agraire du parc comprend près de 200ha d'oliveraies séculaires, symboles de la région des Pouilles. La zone humide, reconnue par la convention de Ramsar pour son importance internationale, fait elle aussi l'objet d'une attention particulière. Grâce à un projet européen, cette zone est redevenue un lieu de nidification pour de nombreuses espèces d'oies sauvages, de cygnes et de canards.
– Les agressions extérieures empêchent la survie de la nature à long terme.