logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 13h55 sur France 2

capture
– Ils ont joué le jeu aussi. Marine y est allée avec son oncle, parce qu'il fallait... On s'est dit: "Si elle se rend compte de quelque chose et qu'une seule personne vient la chercher, elle ne pourrait pas la maintenir."
– Marine: Toute seule, quand elle était en crise, c'était impossible. Sa force était... Elle était...
– Félix Bollaert : Possédée.
– Catherine: Pour moi, c'était un diable.
– Félix Bollaert : C'est le mot qui me vient quand je vous écoute. Vous dites quoi?
capture
– Anne: Décuplée. C'est incroyable ce qu'ils peuvent faire quand ils sont dans cet état.
– Catherine: Elle est allée avec mon beau-frère. Au départ, c'est plus toi qui l'as vécu, Marine...
– Marine: Dans la voiture, avec mon oncle, on appréhendait beaucoup. Ce n'est pas facile. On savait ce qui allait se passer.
– Félix Bollaert : Vous aviez l'impression de la trahir, aussi?
– Marine: Bien sûr. Je l'avais déjà trahie en fouillant dans sa chambre et en trouvant son dossier. Elle ne le savait pas encore. Mais on savait ce qui allait arriver, on appréhendait. Quand elle est arrivée dans la voiture, il a fallu trouver une excuse. "Pourquoi vous venez me chercher en plein milieu des cours?"
– Félix Bollaert : C'était quoi, l'excuse?
– Marine: "On a une surprise." On était obligés.
– Félix Bollaert : Je comprends...
– Marine: Je ne pouvais pas lui dire qu'il y avait un truc grave ou autre. Une surprise, c'est tout ce qu'on a trouvé sur le moment à lui dire. C'est méchant, mais... En même temps, quand on est à bout et qu'il faut trouver la solution, on n'a pas trop le choix. Sur le coup, on trouve une excuse...
– Félix Bollaert : Servane, qu'est-ce que tu as ressenti quand tu as reconnu l'endroit où on t'emmenait?
capture