logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 13h55 sur France 2

– Je ne savais pas quoi. C'était ça, le problème. Et personne ne m'aidait.
– Félix Bollaert : Elle était violente avec vous, Marine?
– Marine: Oui.
– Félix Bollaert : On parlait de votre complicité. Vous étiez très complices. Vous étiez un peu une 2e maman.
– Marine: J'ai un peu pris le relais au divorce de mes parents. Je me suis beaucoup occupée de mes frères et soeurs. On est toujours aussi proches, aujourd'hui. Mais oui, elle était violente. Une fois, je rigolais devant quelque chose qui passait à la télé, elle s'est jetée sur moi. Elle m'a attrapée à la gorge et a voulu m'étrangler.
– Félix Bollaert : Tu touchais à la drogue?
– Servane: Je fumais beaucoup d'herbe et de shit. Je buvais. En 4e, j'étais en internat. On ramenait des bouteilles d'alcool. Oui, je faisais ce genre de choses.
– Félix Bollaert : Comment avez-vous découvert qu'elle prenait de la drogue?
– Catherine: Elle me l'a dit.
– Marine: Elle a été franche. Et puis un jour, quand ça n'allait pas, maman m'a dit: "Je ne la reconnais plus. Je ne sais plus quoi faire. Personne ne m'aide." Je lui ai demandé: "Tu as fouillé sa chambre pour essayer de trouver des réponses à toutes tes questions? Elle m'a dit: "Je ne peux pas violer l'intimité de ma fille, je n'y arrive pas." Je lui ai dit: "Moi, je vais le faire." J'y suis allée tout de suite.
– Félix Bollaert : Vous avez trouvé quoi?
– Marine: Je suis montée avec mon conjoint et on a retourné toute la chambre. On a trouvé un dossier... Je vous dis son épaisseur...
– Félix Bollaert : Il y avait quoi, dans ce dossier?
– Marine: De tout. Des écrits, beaucoup de dessins. Servane dessine. Beaucoup de dessins de femmes squelettiques. On a compris qu'elle était dans l'anorexie profonde. Des écrits. Il y avait des photos d'elle dénudée.
– Félix Bollaert : Tu as l'impression qu'à l'époque, tu étais quelqu'un d'autre?
– Servane: Ouais. C'était comme si j'avais 2 personnalités, l'ange et le démon. Sauf qu'à cette époque, le démon avait pris le dessus. Je n'étais plus humaine. J'étais devenue un monstre. Je faisais du mal par plaisir. J'étais quelqu'un d'autre.
– Marine: Tu te voyais faire du mal, Tu te voyais faire du mal aux autres.