logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 13h55 sur France 2

capture
– "Pourquoi on m'amène?" Ils ne comprennent pas. soit avec les traitements, il y a une prise de conscience de tout ou partie du problème et ça se passe mieux. Dès que les soins sont consentis, et c'est souvent le cas dans un 2e temps, on est dans une alliance thérapeutique meilleure et c'est plus simple. Votre parcours est très difficile. Les associations ont un rôle important.
– Anne: C'est dommage qu'on ait attendu... D'après le médecin, il est malade depuis longtemps. On a attendu qu'il décompense profondément, qu'il se mette au plus mal pour le faire hospitaliser.
– Marine: Les médecins, qui sont pourtant spécialistes, ne font rien, ne veulent rien voir. C'en est gênant parce que la famille essaie de sauver la personne qu'elle aime et elle n'est pas écoutée, entendue. C'est limite vous qui êtes fou de penser que votre enfant, votre frère ou votre soeur peut être fou.
capture
– Anne: D'où l'importance des associations qui sont là pour aider.
– Félix Bollaert : On a posé le diagnostic de schizophrénie sur le cas de Quentin?
– Anne: Oui.
– Félix Bollaert : Je trouve vos témoignages touchants. On se rend compte des dégâts collatéraux sur les fratries. Je vous sens blessée, en colère... Vous vous êtes un peu oubliée dans tout ça. Vous avez été maltraitée physiquement par votre frère et vous en avez encore très gros sur le coeur. "On parle de lui, mais nous, là-dedans?" Votre vie est entre parenthèses.
– Anne: C'est difficile car ils ne peuvent pas en discuter. Quentin n'a pas cette vision. Elle ne peut pas vraiment discuter avec lui de tout ça.
– Lo' l's: Avant qu'il soit pris en charge, il a disparu 2 ou 3 jours. On a fait des recherches pour le retrouver, avec des amis. On l'a retrouvé. C'est moi toute seule, avec une amie, car ma mère n'était pas arrivée, qui l'ai retrouvé. Ça faisait un an que je ne l'avais pas vu. Ce n'était pas mon frère. Il était très mince. C'était un SDF. Il avait les dents noires, les yeux gonflés, remplis de colère, des vêtements troués. Il marchait comme un zombie. Je l'ai vu au loin Je me suis dit que ce n'était pas possible.
capture