logo Le moteur de recherche de la télé

Cupidité quand tu nous tiens

Le Renard


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 13h50 sur France 3

capture
– C'est bizarre. Mme Schalenbach m'attend. Si vous n'avez pas d'autres questions... Elle doit reprendre le cabinet, c'est difficile.
– Je ne la crois pas.
– Elle a un alibi.
– Elle peut avoir un complice. Regarde.
– Très professionnel...
– Ils te voulaient quoi ?
– Savoir si j'étais au courant que Dieter voulait le divorce. J'ai dit non. C'est presque vrai, je ne l'ai appris que ce matin.
– Tu fais partie des suspects. En cas de divorce, tu aurais tout perdu. Maintenant, tu as tout. Veinarde !
– Tu peux t'estimer chanceux. Ma fortune me permettra de soutenir un homme politique en pleine ascension.
– Moi, j'espère.
– Et tu loues une propriété à Dieter. Avec la nouvelle patronne, tu pourrais être exonéré de loyer.
– C'est Noël et jour de l'An. On pourrait imaginer que tu as sa mort sur la conscience.
capture
– Et si c'était le cas ?
– Ma chère veuve noire... Tu me fais peur !
– Mieux que ça.
– Tu veux te débarrasser de moi ? T'as dit aux flics que j'avais un problème avec ton patron ? C'est ça ?
– J'ai pas menti. Pourquoi tu t'énerves ? C'est toi ?
– Quoi ?
– Tu lui as fait du mal à cause de la boutique.
– Si je lui avais fait du mal, ça n'aurait pas été à cause de ça.
– Arrête de me harceler ou j'appelle les flics. Pour de vrai ! Ça suffit !
– J'ai regardé les caméras de circulation. Sandra Zech a 2 chemins possibles pour aller au travail.
– Sur la bonne tranche horaire ?
– Oui, entre 10h et 10h30. Et il n'y a pas d'embouteillages.
– C'est vrai. Je ne me suis pas réveillée.
– Pourquoi avoir menti?
– Je venais de trouver le cadavre de mon chef. C'était anecdotique.
– Vous avez prévenu votre chef?
– Non. Pour ne pas perdre de temps.
– Je n'en crois pas un mot. Je pense que vous mentez.
– C'est absurde de me soupçonner.
– Nous n'en sommes pas là. Détendez-vous. C'est le détecteur de poudre. Après, on discutera. Puis-je avoir votre téléphone ?
– Merci.
– Maintenant, la gauche.
– Vous n'êtes plus avec Raffael Holst depuis des semaines. Mais il vous appelle 10 fois parjour.
– Oui. Il ne comprend pas que c'est fini. Il m'espionne. Pour lui, notre histoire n'est pas finie.
capture