logo Le moteur de recherche de la télé

Cupidité quand tu nous tiens

Le Renard


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 13h50 sur France 3

capture
– La cupidité rend aveugle.
– Oui, Axel ?
– Je regrette. Je dois préparer un discours.
– Merci pour cette entrevue.
– Moi ? Si ça vous dit, passez.
– Oui !
– Si j'ai d'autres questions.
– J'ai l'adresse de Ronnewald. Il a un casierjudiciaire fascinant.
– Vous avez été condamné pour un vol à main armée avec coups et blessures.
– Oui, ça fait quelques années.
– Vous êtes en conditionnelle ?
– Oui, il me reste quelques mois. Je vends des voitures et Je paye mes impôts g
capture
– Votre appartement
– Oui. Et alors ?
– Les voitures ne rapportent pas tant que ça.
– Ma mère est morte il y a quelques mois. Elle m'a laissé 320 000 euros. Vérifiez !
– Pourquoi avoir tenté de dénoncer la vente ?
– Les anciens locataires vivaient encore ici. C'est dur de résilier un bail pour usage personnel. Et on m'avait caché que la copropriété avait voté des travaux et la réfection totale du toit !
– De l'argent que vous n'aviez pas. D'où votre contentieux avec Schalenbach ?
– Il s'est foutu de moi. Mais je ne l'aurais pas tué pour ça. Et ma fille a réglé l'affaire à l'amiable avec lui.
– Votre fille ?
– Oui, Sandra Zech. Elle bosse pour lui. C'est pour elle que je suis là. Nous n'avons pas été en contact pendant une éternité. Sandra m'a manqué.
– Vous viviez à Kiel depuis 20 ans. Et elle vous a soudain manqué.
– Oui, c'était peut-être tard mais je voulais profiter de cet héritage pour faire quelque chose de bien une fois dans ma vie, pour Sandra.
– Vous étiez à son bureau ce matin ?
– Non, pourquoi? Sandra a réglé ça. Il va reprendre l'appartement.
– Où étiez-vous entre 9h30 et 10h30 ? je n'ai pas besoin d'alibi.
– Sandra, je pars.
– Excusez-moi, j'ai une question. On a beaucoup de plaintes sur les contrats de gérance. Et une menace de poursuites. C'est normal?
– Ça ne vous concerne pas !
– Pardon. Je regardais les dossiers en cours.
– Je m'en occupe avec M. Kirchmann.
– Voici l'arme qui a tué Dieter Schalenbach. Elle était dans vos poubelles.
– N'importe qui a pu la jeter.
– C'est vrai ! Mais pourquoi il y a vos empreintes dessus ?
– D'accord. Je lui ai rendu visite.
capture