logo Le moteur de recherche de la télé

Cupidité quand tu nous tiens

Le Renard


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 13h50 sur France 3

capture
– Vous briguez un poste élevé. Vous ne l'obtiendrez pas si on apprend que vous êtes un escroc.
– Donc vous avez fait disparaître Sandra Zech vous a surpris. Et elle est passée par la fenêtre. Vous allez devenir suspect.
– Je suis outré par ces allégations.
– Où étiez-vous entre 9h et 10h ?
– Chez Mme Schalenbach !
– Ce n'est pas un alibi puisque c'est votre maîtresse !
– Et alors ?
– L'hôpital a appelé. On peut voir Sandra Zech.
– C'est déjà formidable qu'elle ait survécu à l'intervention. Elle n'est pas en état d'être interrogée.
– Je crois qu'elle veut me parler.
– Vous avez 1 mn.
– Mlle Zech, je vais faire court. Il suffit de répondre d'un signe de tête. La veille de la mort de M. Schalenbach, vous étiez chez lui. Il a promis d'annuler l'acte de vente de votre père... si vous acceptiez de coucher avec lui. Et il n'a pas honoré sa part du marché. Vous avez donc pris son arme.
– Il m'a sauté dessus, je me suis juste défendue.
– Ça suffit. Elle doit se reposer.
– C'est Kirchmann qui a volé les actes de vente ? C'est lui qui a essayé de vous tuer ?
– Je ne me souviens pas.
capture
– Venez.
– Merci. Sandra Zech a avoué.
– Elle vous a vu.
– Vous avez volé les dossiers.
– Je suis étonné de votre rapidité. Elle est repassée par le bureau. Ce n'était pas prévu.
– Elle pouvait détruire votre carrière politique. C'est pour ça qu'elle devait mourir ?
– Déduction très perspicace. Je vous félicite. Mais je vous rappelle que j'ai un alibi. J'étais chez Ruth Schalenbach. Et ma carrière politique, je l'ai abandonnée. Je vais quadrupler mes revenus.
– Vous maintenez que vous étiez
– Oui. avec Thomas Kirchmann ?
– Donner un faux alibi à un amant n'est pas surprenant. Mais votre loyauté me sidère. Thomas Kirchmann part à Berlin dans un gros cabinet de consultants où il va quadrupler ses revenus.
– Vous l'ignoriez ?
– Il ne vous a pas proposé de le suivre là-bas ?
– Bon, M. Kirchmann... votre alibi n'a pas été confirmé. Qu'est-ce qu'on va faire ?
– Pour être honnête, j'étais à mon cabinet. Et je... je signais pour l'achat d'un appartement.
– Quelle ironie !
– Quoi, pourquoi?
– Pourquoi tu pars ?
– En quoi ça te regarde ?
– J'ai tout fait pour toi et tu vas disparaître.
– C'est bien vous qui avez poussé Sandra Zech ? C'était une menace. Thomas, je cherchais juste à te protéger.
– Tu es folle !
– Tu pouvais m'aider sans tuer.
– C'est parce que je t'aime.
– Allez, venez. Quelqu'un entre. Merci. Vous êtes libre.
– Je veux voir ma fille.
– Je comprends mais on va devoir aller au bout de l'enquête.
– En conditionnelle, cacher des preuves et livrer un faux témoignage, ça passe mal.
– Je devais me sacrifier.
– Votre fille ne le voulait pas.
– Oui, elle a voulu se dénoncer.
– C'était de la légitime défense mais il va falloir le prouver. Vous lui serez plus utile si vous n'êtes pas en prison. Alors, prenez soin de vous. france.tv access
– A mon âge, je peux enfin voir la vie en rose.
capture