logo Le moteur de recherche de la télé

Journal 13h00


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 13h00 sur France 2

capture
–  Ce matin, voix chevrotante mais débit fluide... Pour ses 1ers mots, B.Preynat parle de gestes de tendresse sans violence: "Je ne me rendais pas compte. Il m'a fallu du temps pour réaliser que c'était mal."
capture
– M.-S.Lacarrau: Ce mardi, on retiendra aussi ces rassemblements un peu partout en France devant les commissariats, des rassemblements silencieux en hommage à ce policier volontairement percuté par un fourgon samedi, à Bron, dans le Rhône, et qui est décédé. La profession est en émoi.
Elle rappelle qu'en 2018, 11 fonctionnaires de police sont morts dans l'exercice de leurs fonctions. Le ministre de l'Intérieur a reçu ce matin la famille du livreur décédé il y a 9 jours à Paris après une interpellation qu'elle qualifie de bavure policière. S.Neumayer, vous êtes place Beauvau. Qu'est-ce qui ressort de cette rencontre?
– S.Neumayer: La famille Chauviat est reçue depuis une heure par C.Castaner. C'est le ministre lui-même qui a proposé cette rencontre, alors qu'hier, il a haussé le ton face aux forces de l'ordre, leur rappelant leur devoir d'exemplarité. Les parents de ce livreur de 42 ans attendaient beaucoup de cet échange.
Le père nous a dit qu'il comptait demander l'interdiction du placage ventral, cette technique d'interpellation qu'il estime être à l'origine du décès. La mère de C.Chouviat réclame justice. Elle nous a confié qu'elle attendait un procès aux assises pour les policiers qui ont procédé à l'interpellation de son fils.
capture