logo Le moteur de recherche de la télé

Journal 13h00


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 13h00 sur France 2

capture
– En outre-mer, ces chiffres tombent à 6 % en moyenne. Dans le nord et l'est de la France métropolitaine, l'alcool le plus consommé est la bière. Dans le Sud, c'est le vin.
– M.-S.Lacarrau: L'étude pointe aussi la consommation ponctuelle importante, 6 verres ou plus en une seule occasion.
– M.Subra-Gomez: Cette consommation excessive porte un nom en anglais: le binge drinking. C'est en Bretagne qu'elle est la plus importante. 20,5 % des adultes sont concernés. C'est 13,9% en Ile-de-France, qui affiche les taux les plus bas. un nouvel indicateur qui, malheureusement, est assez inquiétant.
capture
– M.Subra-Gomez: Elle mesure la responsabilité de l'alcool dans les passages aux urgences. C'est en Corse qu'il est le plus bas: 1,2 %. En Bretagne, c'est 3,1 % etjusqu'à 7,3 % pour La Réunion. De manière générale, 23,6 % des Français dépassent les repères de consommation recommandés: maximum 2 verres parjour et certains jours de la semaine sans aucune consommation.
– M.-S.Lacarrau: Merci. On poursuit avec une condamnation inédite dans le bassin d'Arcachon. Un couple d'ostréiculteurs est accusé d'avoir pratiqué une activité commerciale assimilée à de la restauration. C'est toute la question de ces cabanes où on peut déguster des huîtres, mais pas seulement.
– Sous le choc, Incompréhension totale après cette condamnation à des amendes pour travail dissimulé. La partie dégustation aurait pris le pas sur la production d'huîtres et leur cabane serait transformée en restaurant, une activité commerciale que le tribunaljuge illégale.
– A partir du moment où il y a acte de vente, il y a commerce. C'est logique. Je suis en colère et écoeurée. Je me sens abandonnée par la profession, qu'on a tirée vers le haut avec ces cabanes de dégustation. Là, c'est l'ancienne partie vivier.
– En 2017, le couple a agrandi la cabane. Le tribunal a relevé, cette même année, 198 000 euros de recette pour la vente des huîtres, contre 317 000 pour le vin, les crevettes Ces chiffres sont contestés par les ostréiculteurs.
– Ce n'est pas moi qui vais leur dire de ne manger que des huîtres et pas des bulots ou des crevettes. Je ne peux pas créer une habitude pour que l'équilibre à la fin de l'année soit bon pour le juge.
capture