logo Le moteur de recherche de la télé

Tout le monde veut prendre sa place


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 11h50 sur France 2

capture
– Oui.
– Il a dit: "On va se calmer et on fait la photo." Et la photo était réussie. On a la photo ou pas ?
– Oui, je l'ai envoyée.
– Ah ouais, il était fatigué. Je l'ai vu en meilleure forme, Patrick. Fin de concert, crevé, forcément. C'est dingue...
– La guerre de Cent Ans.
– Qui a duré plus de 100 ans. Absolument. 116 ans, elle a duré. le scolopendre !" Non. Vous l'appelez comment?
– Il est mignon ?
– "Comme il est moche, Non, vous l'appelez autrement.
– Un carré, s'il vous plaît.
– Vous pouvez me redonner les réponses ?
– Mille-pattes.
– "Comme il est mignon !" Oui, c'est ça. Il en a pas mille, c'est faux ! Simon. Tout va bien ?
– Bonjour, Nagui.
capture
– Vous êtes déjà venu. On a parlé de votre restaurant?
– Non. A l'époque, j'étais ingénieur d'affaires.
– Rien à voir.
– On avait cherché la définition d'ingénieur.
– C'est le mec qui dit aux autres de faire quelque chose. Je me souviens !
– Reconversion complète.
– Super.
– J'ai ouvert un bar à vin et tapas, à Paris.
– Génial.
– Dans le quartier d'Oberkampf.
– Vous êtes content ?
– Ouais. Un soulagement.
– Je vois !
– J'ai changé complètement de métier. J'avais envie d'un contact J'ai 30 couverts, je m'occupe de tous mes clients.
– Pourquoi un bar à tapas ?
– A la base, c'était un bar à vin. J'aime beaucoup les vins...
– Et l'alcool.
– Je suis champenois. Donc, le champagne. Ça reste un vin.
– Le champagne est un vin.
– Le hasard des choses a fait que j'ai rencontré un 1er cuisinier qui m'a dit: "J'ai des idées pour faire la carte comme ça..." Et on a fait un truc plus sympa que planche de jambon et fromage. On a investi dans une belle cuisine. On appelle ça bar à tapas, mais c'est de la cuisine française revisitée.
– Très bien. Rien que quand vous le dites, on sent que vous avez cette passion. C'est génial ! On peut aussi y aller que pour boire ?
– Non. Il faut manger absolument.
– Un barman est responsable de la consommation abusive d'alcool de ses clients.
– Oui.
– Il ne peut pas resservir quelqu'un qui est bourré.
– Quand la personne rentre, si on lui sert un verre d'eau, si elle est complètement éméchée, on est responsables du moment où il va sortir.
capture