logo Le moteur de recherche de la télé

La robe de ma vie


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 11h35 sur M6

– Ouvrez les yeux.
– Ah ouais ! D'accord. Ben, je me regarde dans le miroir, etje me dis : "Waouh !" Je me sens plus du tout enfermée.
– Et là, Elodie a toujours pas compris, etje rigole en moi-même, parce que je vais enlever les pinces derrière. Vas-y, montre-lui pourquoi, on retire ce qu'ily a derrière. (musique légère)
– Mettez-vous de profil. (Elodie s'exclame)
– Ca, c'est vous d'avant. ('0h, putain !)
– Ca, c'est une taille 56. Voilà comment elle était avant.
– Oh, putain ! Ah non, mais c'est ouf, en fait !
– Remettez-vous de face.
– Oh la vache !
– Regardez.
– Voilà le combat que vous avez gagné.
– Et ça, je m'en rendais pas forcément compte.
– Ben voilà.
– Soulevez un peu vos bras. Je la tiens !
– Vous voyez ?
– Désolée, mais je vais les dire, les gros mots : putain, putain, putain ! Je suis désolée, mais... Je suis en train de comprendre que mon démon, faut qu'il s'en aille, faut laisser place à la nouvelle Elodie, qu'elle arrête avec ses complexes, en fait.
– Donc le bustier, ça vous va, on est d'accord ?
– Ah bah oui, ça...
– Ça vous dégage.
– C'est près du corps, En fait, ta poitrine autant complexée, ben en fait, elle estjuste magnifique, à ce moment-là.
– Vous voyez pourquoi je voulais faire ça ?
– Ah ouais...
– Qu'elle ait confiance. On va jeter cette robe. C'est un mauvais souvenir.
– Vous êtes sérieux ? Vous allezjeter une robe ?
– Oui, on va la jeter.
– Mais non... Vous allez vraiment le faire ?
– Ben oui ! Je veux qu'Elodie la jette, que ce soit elle qui le fasse. Elle portera pas cette robe, c'est pas son corps.
– Monte sur le podium. Tu dis adieu à ton passé. Vas-y.
– Adieu. (musique émouvante) Voilà, au revoir. ils sont là-dedans.
– On les oublie.
– Ouais, ouais. C'est fini... J'ai tellement souffert que là, c'est bon ! Tu penses à autre chose ? Allez, les prochaines ! S'ilvous plaît, les prochaines ! (musique intense) Non, là, c'est bon. Cette partie de ma vie, c'est terminé. Allez, go. C'est un moment plein d'émotion. J'ai fermé un livre, un gros livre, où y avait plein de problèmes. J'ai qu'une envie, que ce sac poubelle dégage et qu'on passe à l'étape d'après !