logo Le moteur de recherche de la télé

Les feux de l'amour


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 11h00 sur TF1

– Tu as soulevé un très bon point. J'appelle Cindy. Tu vois, c'est arrangé, tu n'as plus d'excuse.
– Chéri, j'adorerais venir avec toi, je serais si heureuse. Mais je ne pense pas pouvoir m'arranger pour te suivre.
– Je comprends. J'aurai essayé.
– Je sais que t'as essayé. Tu vas me manquer.
– Toi aussi, mon amour, terriblement.
– Votre collaborateur leur donnerait l'argent, on ne fait pas de virement ? Attendez... Je ne suis pas convaincue.
– Qu'est-ce qui vous inquiète ?
– Qu'ils retiennent ce collaborateur et demandent plus d'argent. Le virement serait plus rapide. plus vite ils relâcheront Scott. Si on revient sur nos négociations, l'attente risque d'être interminable.
– Ecoutez, si on leur vire la somme demandée, ils pourraient ne pas libérer Scott et réclamer plus d'argent.
– Ah, donc, votre collaborateur sera sur place pour tout superviser ? ils ne nous doubleront pas.
– Votre collaborateur est en Syrie ?
– Il ira là-bas dès qu'il aura le montant.
– Rassembler la somme demandée et partir là-bas, ça va prendre des heures ! Scott n'a pas de temps devant lui.
– Je serais aussi bouleversé, à votre place. Mais l'argent n'est pas la solution. Le jet sera là avant l'échéance.
– Michael...
– Ecoutez-moi. Fini les débats. Vous me suivez ou non ?
– Merci de nous avoir rejoints. C'est un plaisir.
– Pour moi aussi.
– Johnny aimerait dire quelque chose à Clara.
– Désolé de t'avoir poussée.
– Voilà, c'est bien.
– Qu'est-ce qu'on dit ?
– Merci, Johnny.
– Pas de quoi.
– Je te félicite, mon COGUI’. Si tu emmenais Clara au patio pour faire du coloriage ?
– Sachez que je suis sincèrement désolée.
– Ne le soyez pas, Clara n'est pas fâchée. Elle n'aurait pas dû l'embrasser.
– C'était pas une raison pour qu'il la pousse. On pense qu'il a compris.
– Mais certains garçons n'apprennent jamais de leurs erreurs.
– M. Ashby ? Ils rient.
– Euh, c'est quoi, ça ?
– Il semblerait qu'il y ait un problème avec votre passeport. Elle rit.
– J'ai peur que vous soyez coincé à la douane pendant très longtemps et que vous ne puissiez plus prendre votre vol.
– Moins de carburant et toujours aussi rapide.