logo Le moteur de recherche de la télé

Au chevet des animaux

Chroniques du zoo de Londres


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 10h50 sur France 5

capture
– Je vais soulever sa lèvre.
– C'est un type de cancer plutôt agressif avec une tumeur qui risque de se développer très vite. On essaye de l'enrayer.
– Les vétérinaires ont placé Flora sous anesthésie générale pour pouvoir examiner de près l'intérieur de sa gueule. Ils commencent par faire une radio de la zone concernée.
– Cette masse opaque, c'est du tissu mou.
– Pas de changement depuis la dernière fois. La tumeur n'a pas envahi l'os et la dent a l'air saine. C'est plutôt bon signe.
capture
– Allez, on la fait rouler.
– On euthanasie un animal quand il souffre trop et qu'on ne peut plus rien pour lui. Malheureusement, ça arrive assez régulièrement. C'est bon.
– Dans l'enclos des éléphants, c'est un matin comme les autres.
– C'est l'heure de la douche pour la femelle qui est là-bas. On va lui faire un bon shampoing. C'est bien. Ça nous permet de les laver, de les examiner de près et de contrôler l'état de leur peau et de leurs pieds. On va passer au shampoing.
– Tous les matins, les soigneurs donnent une douche aux 6 femelles et aux 2 éléphanteaux du parc.
– C'est une brosse métallique standard comme on en trouve dans les magasins de bricolage. Ça permet de retirer les peaux mortes. Leur cuir est tellement robuste, que dans la nature ils se frottent contre les rochers. On les frictionne pour reproduire ce comportement. J'aime beaucoup m'occuper des éléphants. C'est un animal qui vous révèle à vous-même. J'ai ça dans le sang. Ça fait partie de moi.
– Travailler au contact des animaux est un grand privilège. Mais cela présente aussi certains inconvénients.
– Je dois expliquer pourquoi je sens le poisson. Je me douche, je fais des gommages, mais l'odeur est incrustée sur ma peau, surtout l'éte avec des manches courtes. C'est l'horreur.
– Jo s'occupe du repas des 4 otaries. 3 femelles et un mâle de 6 ans baptisé Dom.
– Tu viens, mon grand ? "Non lje préfère rester dans l'eau !" Il sera notre mâle reproducteur, une fois qu'il se sera affirmé au sein du groupe. Il a atteint sa maturité sexuelle mais il est encore un peu foufou. Ily a une femelle qui lui fait peur, alors, c'est compliqué.
capture