logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui, des nouvelles de nos invités


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 10h30 sur France 2

capture
– C.de Bourbon: On est cousins.
– C.-H.de Lobkowicz: Et on s'aime beaucoup.
– C.de Bourbon: Toutes les familles royales sont vraiment apparentées entre elles. C'est une grande famille, que ce soient les familles de la Belgique, du Danemark, de l'Angleterre. On est tous cousins.
– Félix Bollaert : Et vous appréciez vous retrouver?
capture
– C.-H.de Lobkowicz: Oui.
– C.de Bourbon: Dans mon cas, on se retrouve souvent à des mariages, des baptêmes, des événements plus ou moins heureux. On essaie surtout de se consulter pour savoir comment éduquer les enfants. Ce n'est pas facile dans un monde où tu as l'Internet, l'informatique... C'est vraiment devenu difficile d'essayer de transmettre des valeurs, des idées, une éducation...
– Félix Bollaert : Vous travaillez?
– C.de Bourbon: Oui. Je gère une société. Ça nous a beaucoup unis, avec mon mari.
– F. Bollaert: Vous l'avez rencontré comment?
– C.de Bourbon: Grâce à mon cupidon, le prince Albert de Monaco. Il nous a vraiment mis ensemble, en tête à tête. Il nous a encouragés.
– Félix Bollaert : Il a joué les entremetteurs. Charles et Camilla... Je viens de faire le rapprochement. Il savait qu'entre votre futur mari et vous, ça allait coller. Vous vous êtes rencontrés à un dîner? Il nous a assis l'un à côté de l'autre. On s'est revus 6 mois après à un dîner, toujours organisé par le prince Albert. Ça a été aussi notre témoin de mariage. C'était une grande volonté de ma part. Je le remercie encore. L'an passé, on a fêté nos 19 ans et on a fait un dîner avec le prince Albert pour refaire le scénario de quand il nous avait présentés.
– Félix Bollaert : Ce poids des traditions vous a fait peur avant de vous engager auprès d'un prince?
capture