logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui, des nouvelles de nos invités


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 10h30 sur France 2

capture
– Il y a même un pays où il n'y a pas d'aristocratie, les Etats-Unis d'Amérique. A.Warhol disait qu'on soit le président des Etats-Unis ou n'importe quel ouvrier américain, on mange le même hot-dog. C'est le même produit. Ce n'est pas du tout l'aristocratie. L'aristocratie, c'est la verticalité, la hiérarchie. Un duc n'est pas un comte, qui n'est pas un prince.
– Félix Bollaert : Mais ces titres ont encore de la valeur aujourd'hui pour la noblesse, dans ce monde?
– François Durpaire : Ça a un sens à l'intérieur de l'aristocratie mais aussi à l'extérieur. Par exemple, la monarchie britannique. Il y a quelques années, on la disait complètement dépassée. Au contraire, elle a repris de la popularité. On disait que la reine d'Angleterre n'avait pas de pouvoir. Mais elle a connu R.Coty, V.Auriol... Dans une société du flux continu d'information, cette stabilité a une importance très grande pour les Britanniques, qui peuvent se dire qu'elle était déjà là il y a 30 ans, il y a 40 ans...
– Félix Bollaert : Cette aristocratie, on va lui donner la parole. Camilla, vous êtes une authentique princesse. Ce n'est pas très protocolaire, mais je peux me permettre de vous demander de vous présenter?
capture
– C.de Bourbon: Avec grand plaisir. Je trouve tout à fait normal de se présenter. Mon nom de jeune fille est Camilla Crociani. Je suis née à Rome. J'ai 2 filles. J'habite entre Rome, Paris et Monte-Carlo.
– Félix Bollaert : Et vous êtes
– C.de Bourbon: Je me suis mariée il y a exactement 20 ans avec Charles de Bourbon-Siciles, descendant d'une famille royale italienne qui a régné sur le sud de l'Italie.
– Félix Bollaert : Voilà votre mariage.
– C.de Bourbon: Le 31 octobre.
– Félix Bollaert : Charles-Henri, vous êtes également prince. Je peux me permettre de vous poser la même question? Quels sont vos titres?
– C.-H.de Lobkowicz: Je crois que je les ai tous, sauf celui de marquis.
– Félix Bollaert : Alors dites-les-moi tous.
capture