logo Le moteur de recherche de la télé

Cap Sud-Ouest


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 9h45 sur France 3

– Au programme d'aujourd'hui, une balade aquatique, historique et poétique. Une partie de pêche dans les belles lumières du petit matin, puis nous irons à la découverte de la seule école en France où on réapprend à travailler la terre avec un âne avant de terminer dans l'un des plus beaux villages de Nouvelle-Aquitaine, Penne-d'Agenais. Cap sur le Lot-et-Garonne au fil de l'eau.
– Des cours d'eau et des beaux villages, le Lot-et-Garonne est l'un des départements français les mieux dotés en voies navigables. C'est aussi celui qui comporte le plus de bastides créées au Moyen Age. Voici Villeneuve-sur-Lot, fondée au XIIIe siècle. L'église Sainte-Catherine et son fameux clocher de brique rouge est tel un phare qui domine la rivière. En remontant le fil de l'eau sur la péniche de Jean-Pierre, Eric commence un voyage dans le temps.
– C'est un autre regard que l'on a depuis la rivière sur Villeneuve-sur-Lot. On découvre des choses que l'on ne voit pas lorsqu'on est dans la ville.
– Oui. On est en train de passer le vieux pont. Il faut savoir que c'est le 1er pont construit sur le Lot. Sur les 300 km de rivière. C'est le 1er pont.
– Ce que je découvre, c'est le nombre de maisons qui sont vraiment au bord du Lot, qui ont une vue sur la rivière.
– C'est vrai qu'avant, Villeneuve-sur-Lot était le point de passage et surtout tous les métiers qu'il y avait autour de l'eau, les tanneries, les moulins, les papeteries. C'est très important. C'est une façade magnifique aujourd'hui.
– Il y a beaucoup d'écluses sur le Lot?
– Il y en a eu beaucoup. Autrefois, le Lot était une rivière assez pentue, il y en avait à peu près Maintenant, il y en a moins mais il en reste quelques-unes. Elles ont été réaménagées dans les années 2000 pour le renouveau de la navigation. L'aventure des écluses, ça commence vers le XIIe siècle. A cette époque, il n'y avait pas encore d'écluses, c'était des passe-lit comme on disait. Des espèces d'aiguilles que l'on enlevait et qui permettaient au bateau de passer par-dessus le barrage, à leurs risques et périls.
– C'est énorme, il y a combien de dénivelé à passer?