logo Le moteur de recherche de la télé

C'est là !


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 9h10 sur France 3

– une qui sorte pour que... C'est parti! Salut, toi! Vas-y. N'aie pas peur. C'est là que les pas de Vauban me conduisaient aux singes écureuils de Bolivie. Bonjour, les amis! Savez-vous que le génie militaire Vauban est né en Bourgogne Franche-Comté, oui, non? Bah oui! Il est né dans l'Yonne. Il a beaucoup voyagé. Mais il a aussi laissé ses empreintes dans notre belle région. La citadelle de Belfort et celle de Besançon ne vous sont sans doute pas inconnues. Eh bien, c'est là que je vous emmène, aujourd'hui. A la découverte, ou à la redécouverte, de celles et ceux qui font vivre ces lieux. Comme le château de Joux, battu par le vent, parfois glacial, sur les hauteurs de Pontarlier. Alors, vous êtes prêts pour le voyage? Oui? Allez, c'est parti! Venez. Depuis plus de 3 siècles, la citadelle de Besançon surplombe la vieille ville enserrée dans un méandre du Doubs. Elle fait partie de la ceinture de fer dont Louis XIV voulait doter le pays et dont un certain Vauban mit 20 ans à ceindre la capitale comtoise. La construction coûta si cher que, selon la légende, le roi demanda si les murs étaient en or. En édifiant cette place forte, Vauban ne se doutait pas qu'il réalisait ici un chef-d'oeuvre. Aujourd'hui inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco. Qu'est-ce que c'est que ça?
– Madame, mes hommages.
– Bonjour. Excusez-moi, monsieur Vauban, qu'est-ce que vous faites encore là?
– J'erre, madame.
– Comment ça, vous errez?
– Je visite encore cette belle place bisontine carje n'avais pas l'habitude, à l'époque, de faire des voyages d'agrément. Et toutes les balades que je pouvais faire, sur mes places, c'était pour vérifier, reprendre des mesures, améliorer encore...
– On voit qu'il y a de la pierre. On a des grands glacis, comme ça, sur lesquels on ne peut pas accéder.
– Oui. Il n'y a aucune accroche possible. C'est une place de défense. Il faut que les assiégeants n'aient pas moyen de pouvoiry poster des hommes. Le front royal est armé d'une belle demi-lune, qui protège ses arrières. Nous avons un autre front qui est devant et qui protège aussi la ville de Besançon.