logo Le moteur de recherche de la télé

Les témoins d'outre-mer


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 8h40 sur France 3

– Mission accomplie pour Waetheane. Pas le temps de célébrer. Sa section se met à nouveau en marche, toujours en chantant.
– Nella Bipat : A la sortie, quand même 76 % d'entre eux trouvent du travail. C'est une belle réussite, je trouve. On va écouter le message que nous adresse à ce sujet Hassan. Il a 19 ans et il est à La Réunion.
– Ma famille a vu un changement lorsque je suis entré au SMA. D'abord, dans ma façon de parler. Ensuite, dans ma façon de faire. N'ayez pas peur de venir au RSMA. Vous allez découvrir des qualités, des valeurs que vous ne connaîtrez pas à l'extérieur.
– Nella Bipat : En plus, figurez-vous que certains d'entre eux ont la chance de défiler le 14juillet sur les Champs-Elysées. C'est une belle opportunité. Pour la plupart, ils découvrent l'Hexagone aussi. J'aime beaucoup le SMA. Il date de 1961. Je vous emmène aux Antilles. On va dans les Caraïbes. On va retrouver celle que certains la future B.Hendricks. Pas mieux... Elle s'appelle L.Brédent. Le mieux est de se taire et de se laisser transporter. est la diva guadeloupéenne, l'étoile montante de l'opéra français promise à une carrière internationale. La soprano s'est produite au Festival international de musique Saint-Georges, à Pointe-à-Pitre, devant un public subjugué par l'amplitude de sa voix.
– Le chant lyrique façonne son existence.
– Je ne pourrais pas faire autre chose. C'est juste tout. Je serais une coquille vide, sans le chant lyrique.
– Sa passion pour la musique naît dans l'enfance. Elle est bercée par le rythme du zouk et des musiques traditionnelles, comme la biguine et le gwoka. C'est en Guadeloupe qu'elle découvre le piano, à l'âge de 8 ans. J'ai toujours aimé chanter. Je chantais initialement des choses que j'entendais passer à la radio. C'est quand je suis partie en métropole et que j'ai commencé mes études de musicologie à Poitiers que je me suis vraiment dit: "Je veux apprendre à chanter." Le moyen le plus simple pour moi était d'entrer au conservatoire. C'est là que j'ai découvert l'opéra. Je me suis dit que c'était ça.
– Une rencontre a marqué son parcours: celle avec Molière Athalys, son maître de chant et pygmalion depuis une dizaine d'années.