logo Le moteur de recherche de la télé

Les témoins d'outre-mer


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 8h40 sur France 3

– Nella Bipat : Ça me donne envie, et sans conséquences, surtout!
– F.Manda: Le plus important!
– Nella Bipat : Oui, pour moi en ce moment... On commence par se dire bonjour. On retrouve Maïté à Saint-Pierre-et-Miquelon.
– Bienvenue plus particulièrement à Saint-Pierre. Je m'appelle Maïté et je suis sur le point d'ouvrir un café Je me trouve près de nos salines et de nos cabestans traditionnels. Derrière moi, vous voyez la belle île aux Marins, baignée de lumière, qui a revêtu son manteau blanc. Ces éléments font partie de notre patrimoine lié à la pêche, en cours d'examen pour un éventuel classement au patrimoine mondial de l'Unesco. Pour nous visiter, rien de plus simple: il y a des vols directs tous les étés depuis Paris. Bonne journée où que vous soyez.
– Nella Bipat : Merci. Bonne journée à vous aussi. On vous embrasse. Merci pour cette neige. Ça fait du bien. L'île aux Marins... J'irais bien la découvrir.
– F.Manda: C'est magnifique, apparemment.
– Louise Denisot : Ça me fait rêver. Ça paraît si loin.
– Nella Bipat : Moi aussi. Faites-nous rêver, que vous soyez au soleil ou pas, dans un territoire d'outre-mer. On attend votre selfie. Ce n'est pas difficile à faire.
– F.Manda: J'ai mon téléphone. Le selfie... Le téléphone à la verticale. On prend sa photo. Pour montrer le paysage, c'est à l'horizontale. Vous nous l'envoyez sur le site et on le diffuse à l'antenne.
– Nella Bipat : On est tellement contents de découvrir de beaux petits coins des outre-mer grâce à vous! Je vous emmène dans le Pacifique. On va en Nouvelle-Calédonie voir un régiment du Service militaire adapté. Ce sont des centres de formation. L'idée n'est pas de devenir militaire mais plutôt de se former à un travail, et même de décrocher son permis de conduire. Il y a 7 centres comme ça en outre-mer, et un aussi à Périgueux, dans le Périgord. Ces centres de formation sont de véritables tremplins pour aider des jeunes en difficulté.
– Ces jeunes Kanaks ont entre 18 et 25 ans. Ils sont en échec scolaire ou éloignés du monde de l'emploi. Ils ont rejoint ce Service militaire adapté ou SMA, un dispositif d'insertion socioprofessionnelle.