logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin (suite)


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 8h10 sur France 2

–  F.Zeitoun: Moi aussi. On a eu cette même référence: Marie-Claire Buzy. Les plus de 20 ans s'en souviendront. Elle avait une écriture sensible, comme celle de Marie-Flore. L'album s'appelle "Braquage".
– Laurent Bignolas : C'est son 2e album.
– Frédéric Zeitoun : Le 1er était en anglais. On se dit qu'elle a bien fait de chanter dans la langue de Molière. Retour à La Cigale le 28 avril.
– Laurent Bignolas : Patrice a feuilleté avec nous les pages culturelles des journaux. Il est question d'écran, ce matin, dans la presse.
– Patrice Romedenne : C'est un des éléments importants de notre vie culturelle: l'écran. On peut lire, voir des films... On retrouve l'écran à la une du Parisien. Ce n'est pas forcément pour en dire du bien. Selon une étude de l'université de Rennes, les 3-6 ans qui regardent les écrans le matin ont 3 fois plus de risque de développer des troubles du langage.
– Laurent Bignolas : Vous faites partir l'image, mais elle est importante. Cette silhouette est assez étonnante. Il y a une impression de malaise.
– Patrice Romedenne : C'est l'absence de personnalité. Tout le monde se ressemble. C'est ce qui ressort du dossier que nous propose Le Parisien dans cette double page. Les écrans le matin excitent toute la journée. Dès qu'un enfant regarde l'écran au réveil, il est excité toute la journée. En consultation, les médecins disent qu'ils voient des petits agités, et quand vous fouillez un peu plus dans l'article, on voit que les instituteurs repèrent vite les enfants biberonnés à la télé. "Ils n'ont pas le langage pour décrire leurs émotions alors ils poussent, griffent et tapent." Les règles sont simples: pas d'écran au réveil, pas d'écran au petit déjeuner, éventuellement dans la matinée, mais pas d'écran au déjeuner. En fait, pas d'écran à table. Pas d'écran au dîner, mais éventuellement l'après-midi. Pas d'écran avant de se coucher car il y a la fameuse lumière bleue qui empêche de dormir.
– Laurent Bignolas : Avec le livre et les jeux en plein air, ici.
– Patrice Romedenne : Il faut rester La lecture, ça aide aussi à faire travailler l'imagination. Le jeu pour avoir une vie sociale réelle.