logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin (suite)


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 8h10 sur France 2

– Les hypers comme les supermarchés se passent de plus en plus de caissières, malheureusement, ce qui permet d'ouvrir plus tard, car il n'y a pas besoin de beaucoup d'employés. Carrefour, Auchan et les autres ne sont pas au bord du gouffre, mais ils sont obligés d'accompagner ce changement de consommation.
– Laurent Bignolas : Votre "Télématin" continue. Encore 50 minutes... On vous retrouvera sur scène tout à l'heure... C'est parti! On écoutera celle que l'on désigne comme la nouvelle génération de l'électro-pop française: Marie-Flore, actuellement en tournée. F.Zeitoun l'a rencontrée pour vous.
– A quel point ce serait tout ou rien...
– Laurent Bignolas : Il y a Mélanie, F.Zeitoun et P.Romedenne pour nous accompagnerjusqu'à 9h. Nous allons parler de Marie-Flore.
– Frédéric Zeitoun : On entend beaucoup ce titre. C'est en train de devenir un tube. Si on devait la définir, c'est une toute nouvelle venue sur la scène française, une scène pop urbaine, passionnelle, nocturne... Elle n'écrit que des chansons d'amour.
– Laurent Bignolas : Avant, elle ne voulait pas chanter. Elle était destinée à faire de la musique?
– Frédéric Zeitoun : A faire de la politique. Elle a fait du violon, a grandi à Levallois-Perret, a été au Conservatoire... Elle a un sens des mots. Dans la politique, elle aurait eu le sens de la phrase assassine. Il y a de l'élégance et de l'intelligence. Il y a aussi de la beauté. On l'a rencontrée. Elle était sur scène, aux Etoiles, une petite scène où beaucoup d'artistes viennent faire leurs premières armes.
– Marie-Flore: Toi, ferme-la. Tais-toi. Toi, tu sais pas à quel point ce sera tout ou rien. Cette fois, toi, bouge de là. ce sera tout ou rien, cette fois. Tout ou rien, cette fois. Moi, c'est Marie-Flore. J'ai 33 ans et je suis musicienne.
– Frédéric Zeitoun : Vous vous définissez comme musicienne, pas chanteuse?
– Marie-Flore: Oui. Le chant est venu un peu plus tard. J'ai commencé parjouer de la musique, de l'alto, de la guitare et après, je me suis mise à chanter mes textes. Laisse-moi deux secondes sentir ton cou avant que ça vrille, avant que le verdict ne tombe.