logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin (suite)


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 8h10 sur France 2

– Ça fait un moment que les Bretons militent. Pour prouver l'utilité de cet émoji, depuis hier sur Twitter, on peut le trouver. Ça a été l'un des sujets les plus discutés hier sur le réseau social. Le voici.
– Laurent Bignolas : La blanche hermine!
– O.Schaller: Vous avez jusqu'au 9 février pour participer à cette campagne. Ça servira au dossier déposé pour la création de cet émoji cette année. La réponse sera l'année prochaine. C'est uniquement sur Twitter.
– Laurent Bignolas : La Bretagne est en vigilance orange.
– O.Schaller: Restez à la maison.
– Laurent Bignolas : Merci. On va accueillir Karine. Faisons un point sur l'actu.
– K.Baste-Régis: J'ai eu peur que vous tombiez. Ne tombe pas.
– Laurent Bignolas : Le sourire sur le plateau de votre "Télématin". On va parler de la crise dans les hôpitaux.
– K.Baste-Régis: Plus d'un millier de médecins hospitaliers s'apprêtent à démissionner de leurs fonctions administratives. Démission collective, officiellement annoncée tout à l'heure en conférence de presse. Un geste sans précédent pour tenter de faire entendre l'urgence. Bonjour, M.Rousselin.
– M.Rousselin: Je me trouve devant la Pitié-Salpêtrière, à Paris. C'est ici que les médecins signataires de cette lettre de démission vont la présenter à la presse. C'est un mouvement national. Ils envisagent d'abandonner et leur rôle d'interlocuteur auprès des directions hospitalières. Les soins seront assurés. Ils veulent rencontrer A.Buzyn. Ils réclament également une revalorisation significative de leur salaire, une rallonge supplémentaire de 600 millions d'euros pour les hôpitaux en 2020 et la tenue d'un Grenelle de la santé pour sortir de cette crise. A.Buzyn s'est dite consciente du découragement des soignants et a rappelé que des annonces avaient été faites lors du plan santé.
– K.Baste-Régis: Merci. Toujours au chapitre santé, les patients sans médecin traitant ne seront plus pénalisés. Plus de 5 millions de Français sont concernés et sont moins bien L'Assurance maladie va mettre en place un dispositif pour changer la donne.
– Malheureusement, ils ne prennent pas de nouveaux patients.