logo Le moteur de recherche de la télé

Goûtez voir


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 8h05 sur France 3

– Qu'est-ce qui vous passionne dans ce métier de pisciculteur?
– On a plein de découvertes. En 20 ans, je me suis amélioré, j'ai beaucoup travaillé sur ma production. Aujourd'hui, j'essaye d'élever mes truites dans le respect de l'animal. Pas de stress, l'éviter au maximum. Ça conditionne tout le côté sanitaire derrière. Ensuite, je suis passé à l'homéopathie. Ça fait déjà 2 ans. Aujourd'hui, j'essaie les huiles essentielles.
– Vous produisez...
– 50 t de truites arc-en-ciel par an. Une grosse partie en grosses truites pour faire mes pavés et mes truites fumées. en petites portions pour les magasins et le repeuplement.
– Et les oeufs de truite? On n'a pas le droit de l'appeler caviar de truite mais...
– Ils sont très appréciés par les clients. Je suis toujours en rupture, j'arrive à peine à passer les fêtes de Noël avec mes oeufs.
– La reconnaissance vient de qui?
– Mon objectif depuis des années, c'était que l'on arrête de dire que l'on ne mange pas de truite d'élevage et que l'on mange du saumon. On a travaillé sur nos produits en les améliorant, toujours avec rigueur. Priorité à la qualité. Aujourd'hui, je suis sur la table de G.Blanc. C'est une énorme fierté. Ma clientèle est aussi très reconnaissante de mes produits.
– G.Blanc a commencé l'aventure culinaire avec 7 employés. Aujourd'hui, 180 personnes travaillent à Vonnas. Une cuisine créative avec des produits du terroir, saveur, beauté, élégance, sens du détail. Et si on faisait la recette, maintenant? Cela fait plus de 55 ans que G.Blanc est en cuisine et fait des recettes. Mais aujourd'hui, il ne pourra pas. C'est Florent qui va exécuter la recette de "Goûtez-voir" car Georges s'est pris les pieds dans le tapis. Ce n'est pas rigolo mais c'est une réalité. Et tu souffres, en plus.
– Heureusement, Florent est là. Il est arrivé ici il y a 10 ans. Il avait 21 ans, il a gravi tous les échelons, aujourd'hui, il est mon bras droit.
– C'est le cas de le dire.
– Particulièrement pour cette recette, c'est lui qui va l'officier. Et commenter, éventuellement.
– On va donner le titre de la recette.