logo Le moteur de recherche de la télé

Goûtez voir


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 8h05 sur France 3

– On la retrouve en noir ou en rouge, d'où le nom de black angus ou de red angus. C'est un animal qui est parmi les races les plus élevées au monde.
– Elles naissent sans cornes?
– Elles sont naturellement sans cornes, c'est la seule race bovine naturellement sans cornes. C'est une race très rustique, ça veut dire qu'elle est très indépendante, très facile à élever.
– Elle vêle toute seule?
– Oui, réellement car on les fait vêler au printemps et on va compter les veaux le matin quand on fait le tour des bêtes. C'est une race qui pour moi, réconcilie l'éleveur avec son métier. Et l'autre particularité, c'est que c'est un produit exceptionnel dans l'assiette. C'est bon, ça a beaucoup de goût.
– C'est une viande persillée? On parle souvent de viande persillée mais pour le coup, on a vraiment des infiltrations graisseuses au sein du muscle. Ce qui est génial par-dessus tout, c'est qu'on le fait naturellement avec de l'herbe. Voilà ce que mangent nos animaux. Dans ma main, je tiens une ration équilibrée, entre de l'énergie que va nous apporter le ray-grass...
– Oui, complètement. Et de l'autre côté, la protéine que l'on retrouve dans le trèfle, le tout ingéré par l'animal fait qu'il a une ration équilibrée qui lui permet de se développer, d'élever son veau et pour un animal destiné à produire de la viande, produire de la viande simplement à base d'herbe.
– Oui car elles sont élevées dehors.
– Oui, on va les rentrer car on est sur la fin de l'année. Pour préserver les prairies, on va rentrer les animaux.
– Oui car elles labourent, elles piétinent. C'est vraiment la fin d'année. On prend soin de nos animaux et de nos prairies donc c'est le moment de les rentrer. Quand on fait les choses naturellement, en respectant les différents intervenants de la filière, on se rend compte que l'on ne génère pas d'excès. Les choses trouvent leur sens. C'est important pour nous.
– Jérôme, votre rêve d'enfant, c'était de travailler à 0 degré, dans l'humidité, comme ça?
– Oui, c'est un métier de passionné...
– Peu importent les conditions?
– Oui, peu importent le soleil, le gel, les températures glacées, ça ne me dérange pas.